Accéder au contenu principal
KENYA

Attaque de Garissa : le Kenya entame trois jours de deuil national

Une mère et sa fille réunies à Nairobi, le 4 avril, après que la jeune fille a survécu à l'attaque de Garissa.
Une mère et sa fille réunies à Nairobi, le 4 avril, après que la jeune fille a survécu à l'attaque de Garissa. Tony Karumba, AFP
2 mn

Le Kenya a entamé dimanche matin trois jours de deuil national décrétés par le président kényan après l'attaque de l'université de Garissa qui a fait 148 morts jeudi.

Publicité

Le Kenya entame, dimanche 5 avril, trois jours de deuil national à la mémoire des 148 victimes, essentiellement des étudiants, de l'attaque de l'université de Garissa perpétrée par les islamistes somaliens Shebab. 

Le pays, chrétien à 80 %, célèbre Pâques dans le chagrin : les messes données à travers le pays doivent être largement dédiées aux personnes tuées jeudi 2 avril à l'aube sur le campus de l'université.

it
fr/ptw/2015/04/04/WB_FR_NW_GRAB_Q1_Q2_PRUNIER_18H_NW280220-A-01-20150404.mp4

Le président Kenyatta a promis une réponse "sévère"

Ces trois jours de deuil national ont été annoncés samedi soir par Uhuru Kenyatta. Dans sa première intervention télévisée depuis cette attaque, le président kényan a indiqué que les "drapeaux seront mis en berne". "Mon gouvernement répondra le plus sévèrement possible à l'attaque et à toute autre attaque", a déclaré le président.

>> À relire sur France 24 : "La corruption de l'armée et de la police est un problème majeur au Kenya"

"Malgré l'adversité, nous n'avons jamais plié et nous ne plierons jamais", a affirmé Uhuru Kenyatta. Les responsables "seront traduits en justice", a poursuivi le président, dont le gouvernement essuie depuis trois jours les critiques pour son incapacité à enrayer un cycle d'attaques des islamistes shebab sur le sol kényan ayant fait plus de 400 morts depuis mi-2013.

it
fr/ptw/2015/04/05/WB_FR_NW_PKG_KENYA_TEMOIGNAGE_FAMILLE_VICTIME_13H_NW281727-A-01-20150405.mp4

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.