SYRIE

Les 300 Kurdes enlevés dans le nord de la Syrie ont été libérés

Le Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, est responsable de ces enlèvements, selon un responsable kurde.
Le Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, est responsable de ces enlèvements, selon un responsable kurde. Zein al-Rifai, AFP

Les 300 civils kurdes enlevés par des combattants islamistes dans le nord-ouest de la Syrie ont été libérés lundi soir, quelques heures après leur rapt, a annoncé un responsable en Europe de l'Union démocratique kurde (PYD).

Publicité

Les 300 civils kurdes enlevés par des islamistes dans le nord de la Syrie ont été relâchés, quelques heures après leur rapt, a annoncé, lundi 6 avril, un responsable kurde.

Nawaf Khalil, porte-parole en Europe de l'Union démocratique kurde (PYD), a déclaré à Reuters que tous les otages avaient été libérés "par les groupes islamistes qui les retenaient". Selon un responsable kurde en Syrie, le Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, est responsable de ces enlèvements.

Quelque 300 civils kurdes avaient été enlevés à un point de contrôle dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

Le rapt a été confirmé par un autre responsable du PYD et un journaliste d'Afrine, qui a précisé que les femmes se trouvant dans les bus avaient été libérées tandis que les hommes et les enfants avaient été emmenés par les ravisseurs.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine