MALI

L'armée française libère un otage néerlandais détenu par Aqmi au Mali

Sjaak Rijke descend d'un hélicoptère de l'armée française, le 6 avril au Mali
Sjaak Rijke descend d'un hélicoptère de l'armée française, le 6 avril au Mali AFP, EMA, FRENCH DEFENCE MINISTRY

Les forces spéciales françaises au Mali ont libéré lundi Sjaak Rijke, un otage néerlandais détenu par Al-Qaïda au Maghreb islamique. Il avait été enlevé à Tombouctou fin 2011 en compagnie de deux autres Occidentaux, toujours aux mains d'Aqmi.

Publicité

Un Néerlandais détenu par le groupe islamiste Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) a été libéré, lundi 6 avril, par des soldats des forces spéciales françaises lors d'une opération dans l'extrême nord du Mali, a annoncé le ministère français de la Défense.

Un communiqué précise que l'otage néerlandais Sjaak Rijke, enlevé sur la terrasse d'un hôtel à Tombouctou le 25 novembre 2011, a été libéré lors d'une "action militaire (...) conduite par les forces spéciales de l'armée française" qui "a permis la capture de plusieurs individus".

"M. Rijke a été évacué et mis en sécurité à Tessalit, sur la base temporaire avancée de l'opération Barkhane. Il est sain et sauf", ajoute le ministère.

Les ministres français de la Défense et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et Laurent Fabius, ont informé leurs homologues néerlandais de la libération de l'otage, qui était apparu sur une vidéo d'Aqmi diffusée en novembre 2014, à l'occasion de son 1 000e jour de détention. Il était accompagné sur ce film de Serge Lazarevic, libéré peu après en échange de la remise en liberté de quatre jihadistes emprisonnés au Mali.

Deux autres Occidentaux, enlevés en même temps que Sjaak Rijke, sont toujours entre les mains d'Aqmi. Il s'agit du Sud-Africain Stephen Malcolm McGown et du Suédois Johan Gustafson.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine