Dans la presse

"Prêcheurs"

France 24

Presse française, lundi 6 avril 2015. Au menu de cette revue de presse, le discours urbi et orbi du Pape, le rassemblement de l’UOIF au Bourget, et l’actu politique du week-end.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec l’appel du Pape François en faveur des «persécutés», notamment les chrétiens d’Orient, à l’occasion de sa bénédiction urbi et orbi de Pâques.
 
D’après le Figaro, le souverain pontife a évoqué les conflits en cours dans le monde, et notamment la guerre en Syrie et en Irak, en demandant à ce que «cesse le fracas des armes», et à ce que «la communauté internationale ne reste pas inerte face à l’immense tragédie humanitaire dans ces pays, et au drame des nombreux réfugiés». Les chrétiens d’Orient se sont retrouvés l’objet d’une polémique en France, après la décision de la RATP de retirer la mention «pour les chrétiens d’Orient» d’une affiche de concert destiné à récolter des fonds en leur faveur. La régie a justifié cette décision par le fait que sa mission de service public l’oblige à un devoir de neutralité, avant de faire machine arrière. Dans le Parisien, Monseigneur di Falco déclare que «les chrétiens d’Orient qui se font massacrer n’ont jamais déclaré la guerre à qui que ce soit», et que l’Europe «ne remplit pas son devoir de solidarité» à leur égard.
 
Ce week-end avait lieu aussi le grand rassemblement annuel de l’Union des organisations islamiques de France, l’UOIF, trois mois après les attentats de Paris. Souvent présentée comme la «vitrine» française des Frères musulmans, l’UOIF a entrepris une démarche de rassemblement, qui s’est concrétisée par la venue à son salon du Bourget du recteur de la Grande Mosquée de Paris, également président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur -  à lire dans Libération, qui rappelle la rivalité entre ces deux instances. «Si elles se serrent les coudes aujourd’hui, c’est parce qu’elles redoutent le projet du gouvernement d’élargir la représentation de l’islam de France», de «favoriser d’autres interlocuteurs».
 
Est-ce cette crainte qui a amené le président du CFCM à demander le doublement du nombre de mosquées ? D’après le site du Monde, Dalil Boubakeur a expliqué que la France, qui compte «2200 mosquées», devait doubler ce chiffre «d’ici deux ans».D’après le Figaro, les institutions musulmanes de France souffrent surtout d’un problème de représentativité. Le journal affirme que l’islam de France se retrouve aujourd’hui «dépassé par ses jeunes», dont une partie se serait radicalisée à cause du discours «ambigu sur la compatibilité de leur religion avec les valeurs de la République», tenu notamment par certains représentants de l’islam en France.
 
Un coup d’œil à l’actu politique de ce week-end. Une bonne nouvelle pour Valls: un sondage repris par le site de l’Opinion indique que 6 Français sur 10 disent ne pas vouloir d’un changement de Premier ministre et souhaitent qu’il maintienne le cap économique. Défaits et en plein doute existentiel, les Verts, quant à eux, se déchirent toujours sur la question de leur retour au gouvernement. D’après le site du Point, Jean-Vincent Placé, le chef des écolos au Sénat, a admis hier que son parti donnait «une mauvaise image de la politique», ajoutant qu'il était en état de «mort clinique», et laissant entendre que la résurrection passerait sans doute par une entrée dans le gouvernement, de lui-même par exemple.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine