Dans la presse

"Quand les Arabes ont commencé à se faire la guerre"

France 24

Presse internationale, lundi 6 avril 2015. Au menu de cette revue de presse, la défense par Obama de l’accord de Lausanne sur le nucléaire iranien, des révélations sur l’un des auteurs de l’attaque des Shebab contre le campus de Garissa, au Kénya. Et des nouvelles d’Ebola.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la défense par Barack Obama de l’accord de Lausanne sur le nucléaire iranien, un accord présenté comme «une occasion unique» par le président américain.
 
C’est ce qu’il a expliqué dans un entretien publié hier par The New York Times, auquel il a assuré que l’accord de Lausanne était la «meilleure façon» de s’assurer que l’Iran ne se doterait pas de l’arme nucléaire. Obama s’efforce de couper l’herbe sous le pied de ses détracteurs, notamment israéliens, en affirmant que «l’accord (conclu) avec l’Iran ne représente pas de menace face à la capacité militaire d’Israël», et que les Etats-Unis «soutiendront» l’Etat hébreu, s’il vient à être attaqué.
 
Au Kenya, l’enquête sur le commando islamiste qui a tué 148 personnes à l’université de Garissa, progresse. L’un des assaillants a été identifié. D’après The Daily Nation, l’un des quatre auteurs de la tuerie serait un Kényan de 24 ans, d'ethnie somali, tout juste diplômé de la faculté de droit. Le ministère de l'Intérieur a indiqué que son père, un élu local, «avait signalé aux autorités que son fils avait disparu et qu'il soupçonnait le garçon de s'être rendu en Somalie», fief des shebab.
 
Présenté comme le «monstre» qui a conduit, Mohammed Abdirahim Abdullahi, a d’abord «trié» les étudiants de l’université, épargnant les musulmans, et exécutant les chrétiens. Un mode opératoire qui suscite l’effroi de la communauté chrétienne du Kenya, selon The Star, qui rapporte que de nombreuses églises ont décidé de faire appel à des sociétés de sécurité pour se protéger.
 
Au Moyen-Orient, les chrétiens forment une minorité de plus en plus persécutée. The Independent, qui évoque la réduction en esclavage des femmes chrétiennes d’Irak, le massacre des chrétiens et de la communauté yézidie par l’organisation de l’Etat islamique, la destruction des églises de Mossoul et celle de la grande église arménienne de Deir el-Zor, rappelle que ces persécutions ne sont pas nouvelles, et qu’elles s’accompagnent, dans la région, d’une guerre entre sunnites et chiites.
 
The Guardian rappelle qu’il fut un temps, dans le monde arabe, où il était considéré irrespectueux d’interroger quiconque sur son appartenance religieuse, qu’elle soit chrétienne, sunnite, ou chiite - c’était le temps du post-colonialisme, de l’essor du baassisme, à-travers lequel les pays arabes s’attachaient avant tout à construire une identité arabe, et une identité nationale. La laïcité en était un pilier. The Guardian situe la rupture à la révolution iranienne de 1979, qui a conduit à la guerre entre l’Iran et l’Irak, et à l’explosion du sectarisme dans la région.
 
On termine cette revue de presse en Afrique, où la lutte contre un autre fléau n’est encore pas terminée. Alors que l’on a appris ce week-end que le district de Kailahun en Sierra Leone, a enregistré son premier cas de contamination par le virus Ebola en près de quatre mois, les progrès réalisés pour éradiquer la maladie semblent à nouveau menacés - une menace contre laquelle l’envoyé spécial de l’ONU pour la lutte contre Ebola vient d’émettre une mise en garde, selon The Independent.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine