TUNISIE

Embuscade meurtrière contre des militaires tunisiens

L'attaque aurait eu lieu à Sbeïtla, dans le centre-ouest de la Tunisie, près de Kasserine.
L'attaque aurait eu lieu à Sbeïtla, dans le centre-ouest de la Tunisie, près de Kasserine. Google Map

Au moins trois soldats tunisiens ont été tués et six blessés dans une embuscade tendue mardi par des hommes armés près de Kasserine, une zone du centre-ouest du pays où des groupes jihadistes sévissent.

Publicité

Alors que le président Béji Caïd Essebsi se trouve en France, la Tunisie a de nouveau été touchée par une attaque contre son armée. Cette fois, ce sont au moins trois militaires tunisiens qui ont perdu la vie dans une embuscade à Sbeïtla, près de Kasserine, dans le centre-ouest du pays.

Peu d’informations ont filtré concernant cette attaque. Plusieurs médias tunisiens ont cependant indiqué que les militaires avaient été visés par un tir de RPG.

Sbeitla, ville où les soldats tunisiens ont été attaqué

Un groupe lié à Al-Qaïda très actif dans la région

La région de Kasserine, frontalière à l'Algérie, est le théâtre de heurts armés réguliers entre des jihadistes et les forces tunisiennes. Un groupe armé, la Phalange Okba Ibn Nafaa liée à Al-Qaïda, est actif dans la zone et serait, selon les autorités, responsable de l'attaque sanglante contre le musée du Bardo le 18 mars à Tunis, bien qu'un autre groupe, lié lui à l'organisation État islamique ait revendiqué l'attentat. Aucune information ne permet cependant d’affirmer que ce groupe soit à l’origine de l’attaque de mardi.

Depuis décembre 2012, une soixantaine de policiers, gendarmes et soldats ont ainsi été tués dans des embuscades où des explosions de mines. La majorité ont péri dans cette région.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine