Accéder au contenu principal
Journal de l’afrique

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

Au Burundi, les explosions et tirs ont fait au moins 5 morts depuis mardi, dans plusieurs quartiers de la capitale. Le gouvernement burundais a lancé un ultimatum. Il donne 21 jours aux civils pour déposer les armes et bénéficier d'une amnistie avant de faire intervenir les forces de sécurité.

PUBLICITÉ
Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.