MÉDIAS

Radio France : le gouvernement nomme un médiateur pour sortir de la crise

Dominique-Jean Chertier a été nommé médiateur pour tenter de sortir de la crise à Radio France.
Dominique-Jean Chertier a été nommé médiateur pour tenter de sortir de la crise à Radio France. Martin Bureau, AFP

La ministre de la Culture a annoncé, jeudi, la nomination d'un médiateur à Radio France, Dominique-Jean Chertier. Il aura pour mission délicate de renouer le dialogue social. Une première réunion avec les syndicats est prévue vendredi.

Publicité

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a nommé, jeudi 9 avril, Dominique-Jean Chertier médiateur dans le conflit à Radio France, une mesure aussitôt qualifiée de "pas important" par les syndicats, après trois semaines d'une grève historique. Une première rencontre est d'ailleurs prévue vendredi "en fin de matinée", a-t-on appris de sources syndicales.

La mission de Dominique-Jean Chertier, 64 ans, se déroulera en deux phases dont "la première, immédiate, doit permettre dans les plus brefs délais, la fin du conflit, la reprise des antennes et le retour aux conditions normales du dialogue social", indique la ministre de la Culture dans un communiqué.

"La seconde phase doit permettre d'accompagner, sur la durée de négociation du contrat d'objectifs et de moyens 2015-2019, la mise en place d'un dialogue social effectif et respectueux et d'une méthode de travail", ajoute Fleur Pellerin.

Une élue CGT de Radio France a salué jeudi la nomination d'un médiateur comme "un pas important" et la CFDT a estimé que cette mesure allait dans le sens d'une "réconciliation".

La nomination d'un médiateur était une condition préalable des syndicats pour renouer le dialogue social alors qu'ils ont voté une motion de défiance contre Mathieu Gallet, le PDG fragilisé de Radio France.

Issu du monde de l'entreprise et rompu aux négociations sociales, Dominique-Jean Chertier a notamment été directeur général de l'Unedic entre 1992 et 2002. Après avoir été brièvement conseiller social au cabinet du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, il était devenu directeur général adjoint du groupe Snecma en octobre 2003, avant de rejoindre Safran lors de sa création en mai 2005.

Il a été nommé en 2011 directeur général délégué du groupe Safran, après avoir été directeur général adjoint, puis membre du Directoire en 2006.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine