Accéder au contenu principal

Rafale : le Premier ministre indien confirme la commande de 36 avions à la France

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a annoncé l'achat de 36 Rafale par l'Inde à la France.
Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a annoncé l'achat de 36 Rafale par l'Inde à la France. France 24

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a confirmé vendredi à l’issue d’une conférence commune avec le président français, François Hollande, que l’Inde avait commandé 36 Rafale à la France. Ces avions seront construits en France.

PUBLICITÉ

Le chiffre du jour est le 36. Narendra Modi, le Premier ministre indien, a confirmé que l’Inde allait acheter 36 Rafale à la France. "La France a toujours été un fournisseur fiable dans les domaines des nouvelles technologies" a indiqué le Premier ministre indien.

"Ces annonces montrent que notre partenariat vient de franchir une étape supplémentaire" a de son côté affirmé François Hollande.

"L’Inde fait confiance à la France"

Le chiffre annoncé est bien inférieur a ceux qui avaient été avancés plus tôt dans la journée par " Le Monde" (63 Rafale), mais ils seront tous fabriqués en France. Le montant exact du contrat n’a pas été communiqué.

"A priori, ça correspond à une déception car la France n’en vend ‘que’ 36" commente Myriam Mascarello, journaliste spécialiste de l'économie à France 24. "Mais cela n’exclut pas qu’à terme, cet objectif de 126 appareils sera atteint [des négociations en ce sens ont été entamées il y a trois ans, ndlr], c’est en fait un premier pas d’une collaboration plus large".

C’est le deuxième contrat international pour la France" après celui signé avec l’Égypte, qui a acheté 24 Rafale en février dernier.

Le choix est avant tout politique. "L’armement français se positionne dans cette région, et il y a eu un choix de la part de l’Inde de choisir entre le Rafale français et l’Eurofighter (développé par le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne). L’Inde qui voit ses voisins, comme le Pakistan, renouveler sa flotte aérienne, fait donc confiance à la France pour se moderniser" commente Armelle Charrier, journaliste spécialiste de politique internationale à France 24.

La question du transfert de technologie reste en suspens. Lors de l’annonce, le Premier ministre indien n’a pas oublié de rappeler au président français qu’il espérait que la collaboration entre les deux pays permettrait à terme une production en Inde.

Les deux dirigeants ont affirmé durant cette déclaration commune leur volonté de maîtriser les technologies et de les partager, notamment dans le domaine des énergies renouvelables. François Hollande a par ailleurs annoncé une collaboration franco-indienne pour la promotion du développement durable en Inde.

Vers d'autres ventes pour la France ?

Outre l'accord avec l'Inde, la France est toujours en discussion avec d'autres puissances mondiales pour vendre de nouveaux Rafale :

  • Le Qatar, pour 24 commandes fermes et 12 en option. Les négociations sont à un stade avancé selon plusieurs spécialistes.
  • les Émirats arabes unis s'intéressent toujours à une commande qui pourrait aller jusqu'à 60 appareils.

Par ailleurs, Dassault Aviation attend aussi depuis la mi-2013 le lancement d'un appel d'offres en Malaisie. Le Koweït, l'Indonésie et la Belgique sont autant d'autres prospects.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.