Accéder au contenu principal
PARIS

Le marathon de Paris confronté à la pollution

Environ 50 000 personnes ont pris le départ du marathon de Paris en 2014.
Environ 50 000 personnes ont pris le départ du marathon de Paris en 2014. Thomas Samson, AFP
2 min

À deux jours du marathon de Paris, l'édile parisienne Anne Hidalgo s'inquiète du pic de pollution dans la capitale. La mairie envisage de prendre des mesures drastiques pour assurer une qualité d'air suffisamment bonne pour les coureurs.

Publicité

Alors que le marathon de Paris doit se tenir dimanche, la maire de Paris Anne Hidalgo s'inquiète. Le pic de pollution qui touche en ce moment la capitale française pourait bien compromettre le bon déroulement de cette course de 42 km. L'édile souhaite donc mettre en place de nouvelles mesures. "Pour la santé de tous les Parisiens et pour que le marathon de Paris puisse être comme chaque année un grand succès international, il nous faut agir dès aujourd'hui", a estimé jeudi dans un communiqué Anne Hidalgo.

L'élue demande que l'abaissement des limites de vitesse, en vigueur jeudi, soit reconduit vendredi et que le contournement de l'Île-de-France par les poids lourds de transit soit imposé "sans plus attendre". Si le pic de pollution ne retombe pas, l’édile socialiste devrait surtout réclamer la circulation alternée samedi.

En mars, un épisode de pollution de plusieurs jours avait généré une polémique entre Anne Hidalgo et Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie, sur la mise en œuvre de la circulation alternée, finalement appliquée un jour en région parisienne. La seconde y était défavorable en raison, entre autres, des complications professionnelles et sociales que cela entraînerait sur les habitants de banlieue.

>> À voir sur RFI : "Le running boom à la française"

Airparif, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France, prévoit que la concentration en particules dépasse ce vendredi pour la 3e journée consécutive le seuil d'information, malgré la baisse de 20 km/h des vitesses autorisées jeudi. La mairie a aussi annoncé des dispositifs de gratuité pour les Vélib' et Autolib' à partir de vendredi.

"Si des mesures volontaires immédiates ne viennent pas remédier à la situation dès aujourd'hui, le marathon de Paris risque de se courir dimanche dans des conditions dégradées", craint Anne Hidalgo. "Je n'accepterai pas qu'un évènement sportif international majeur pour le rayonnement de Paris se transforme en vitrine d'une impuissance à prendre les bonnes décisions dans les bons délais", ajoute-t-elle.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.