Accéder au contenu principal

Solidarité internationale : un marché juteux

Capture d'écran France 24

"Le secteur privé veut-il se payer l'humanitaire ?" L'intitulé d'une conférence tenue par un membre de Médecins du Monde à l'automne dernier donne le ton. Depuis quelques années déjà, certaines ONG et associations redoutent une certaine marchandisation de la solidarité nationale et internationale.

PUBLICITÉ

À l'image de Danone et d'autres multinationales membres du fonds d'investissement Livelihood, de nombreuses entreprises investissent dans le secteur humanitaire. Mais cet acte n'est jamais entièrement gratuit. Dans le champ social également, l'enjeu est de montrer que l'entreprise peut être une réponse à tous les défis de la société. Un modèle délicat dont l'équilibre reste à trouver.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.