FRANCE

Jean-Marie Le Pen ne voit "que Marion" candidate à sa place en Paca

Jean-Marie Le Pen et sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen, le 17 novembre 2013.
Jean-Marie Le Pen et sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen, le 17 novembre 2013. Bertrand Guay, AFP

Contesté par sa fille pour l'investiture FN aux régionales après ses nouveaux dérapages, Jean-Marie Le Pen estime dimanche dans le "JDD" qu'il ne voit "que Marion", sa petite-fille, pour prendre sa place et conduire la liste FN en région Paca.

Publicité

Jean-Marie Le Pen a-t-il décidé de déposer les armes ? Les propos qu'il tient, dimanche 12 avril, dans les colonnes du "Journal du Dimanche" le laissent penser, même s'il entretient toujours le suspense par rapport à sa candidature aux élections régionales, prévues en décembre prochain, en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca).

"Je ferai connaître ma position lundi, dit-il dans le "JDD". Si je n'étais pas candidat, je ne vois que Marion [Maréchal-Le Pen]. Il n'y a aucune autre personnalité qui ait autant de notoriété et de particularité au sein du Front national pour cette région."

C'est la première fois que Jean-Marie Le Pen, en rupture avec sa fille Marine Le Pen depuis qu'il a répété sur BFM TV que la Shoah était un "détail de l'Histoire" puis défendu le maréchal Pétain dans une interview à "Rivarol", évoque publiquement le fait de ne pas être candidat en Paca pour les régionales.

S'il se décidait malgré tout à concourir, le fondateur du Front national devrait le faire sans l'investiture du parti dont il est toujours le président d'honneur, Marine Le Pen et les principaux dirigeants du FN étant déterminés à s'opposer à sa candidature en raison de ses dernières déclarations.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine