Accéder au contenu principal

Les exportations, moteur de l'économie chinoise, tournent au ralenti

Des conteneurs sur le port de Wuhan, sur les rives du fleuve Bleu.
Des conteneurs sur le port de Wuhan, sur les rives du fleuve Bleu. AFP

En mars, les exportations chinoises ont connu leur pire mois depuis un an et enregistrent une chute de 15 % par rapport à la même période en 2014. Le moteur de croissance traditionnel chinois marque le pas.

Publicité

La Chine exporte moins... et pas qu'un peu. La deuxième puissance économique mondiale a connu, en mars, une chute de 15 % de ses exportations par rapport à la même période l'an passé. C'est la pire performance en un an et un mauvais signal pour un pays dont la croissance s'est longtemps nourrie au biberon des exportations.

Cette contre-performance déçoit d'autant plus qu'elle a pris tout le monde par surprise. Les exportations avaient, en effet, progressé de plus de 50 % en février par rapport à la même période l'an dernier.

Festivités du nouvel an lunaire

Pour les autorités, ce mauvais chiffre tient aux festivités du nouvel an lunaire, qui se sont déroulées fin février cette année. Les entreprises ferment durant plusieurs jours pour les célébrations ce qui, tous les ans, handicape la production.

Mais les douanes chinoises ont admis que même en corrigeant les données pour prendre en compte l'effet négatif des célébrations, les exportations étaient tout de même en recul de 4,4 %.

Importations en berne

Un autre facteur explicatif vient du yuan dont la valeur s'est appréciée, notamment, par rapport à l'euro. Cette hausse de la devise chinoise a, d'après Reuters, été l'une des principales mauvaises nouvelles pour les entreprises exportatrices chinoises.

Si les exportations chinoises ne sont pas au top, les importations sont également en berne. Elles se sont élevées à 868,67 milliards de yuans, soit 12 % de moins qu'en mars 2014. Cet indicateur signale que la demande intérieure n'est toujours pas prête à prendre la relève des exportations pour devenir le nouveau moteur de l'économie chinoise.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.