JEUX OLYMPIQUES

Le Conseil de Paris vote en faveur de la candidature de la ville aux JO de 2024

La maire de Paris Anne Hidalgo présente le rapport sur la candidature de la ville aux JO 2024, en février 2015.
La maire de Paris Anne Hidalgo présente le rapport sur la candidature de la ville aux JO 2024, en février 2015. Patrick Kovarik, AFP

Le Conseil de Paris a approuvé lundi la candidature de la ville pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024. À contre-courant, les Verts ont voté contre, faisant part de leurs "doutes".

Publicité

Paris se lance dans "l'aventure olympique". C'est en ces termes que la maire de Paris Anne Hidalgo a salué l'engagement de la ville dans une candidature pour l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2024. Le Conseil de Paris a en effet voté, lundi 13 avril, à une très grande majorité en faveur du projet, seuls les Verts et le Parti de Gauche votant contre.

"Nous voilà engagés dans l'aventure olympique !", a salué Anne Hidalgo (PS), à qui il appartiendra désormais de cosigner entre les mois de juin et septembre l'acte officiel de candidature avec le Comité national olympique (CNOSF).

JO 2024 : Feu vert du Conseil de Paris pour une candidature de la ville

Les élus des groupes PS, PCF, PRG, UMP, UDI-MoDem ont approuvé à main levée l'engagement de la ville pour cette candidature, appelée de ses vœux par la maire de Paris. Dans une atmosphère de "trêve politique", comme l'a souligné le président du groupe centriste Éric Azière, les élus ont dit leur souhait que ces JO soient un "projet fédérateur pour le Grand Paris", qu'ils permettent de répondre "aux fractures territoriales" de la métropole.

"Au-delà du symbole et au-delà des retombées en terme d'attractivité, pourquoi une candidature de Paris fait-elle sens aujourd'hui ? D'abord parce qu'elle constituerait un puissant levier au service des progrès auxquels les Parisiens aspirent. Derrière les Jeux olympiques, il faut voir des milliers de logements construits, l'amélioration du réseau de transports en commun, l'accélération de la transition écologique", a lancé Anne Hidalgo devant les conseillers de Paris.

À contre-courant, les Verts ont une nouvelle fois fait part de leurs "doutes". "La logique même des Jeux olympiques contemporains et du Comité international olympique, c'est l'inflation des dépenses et le 'toujours plus'", a estimé son coprésident David Belliard, en rappelant que le coût des JO de Londres avait plus que doublé entre l'estimation initiale et la facture finale.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine