Accéder au contenu principal
Dans la presse

"L'autre Clinton"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, lundi, la candidature de Hillary Clinton à la primaire démocrate pour la présidentielle de 2016, le pape et le "génocide" des Arméniens, la vente de 36 Rafale à l’Inde, et le coût en France de l’asile politique.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse française, lundi matin, une Américaine, Hillary Clinton, qui a annoncé dimanche sa candidature à l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2016.

Vingt-quatre ans après son mari, l’ex-First Lady se lance dans la course à la Maison Blanche, pour devenir, peut-être, la première femme présidente des États-Unis. "Lady first", titre "Libération", qui présente Clinton comme "la continuatrice d’un projet d’humanisation du capitalisme", "la messagère d’une Amérique forte mais non aventuriste à l’étranger". "Pour l’emporter, [elle] devra jouer sur le souvenir de la présidence Clinton, qui fut une sorte d’âge d’or pour les États-Unis, et sortir de la langue de bois".

Pas de circonvolutions, en revanche, pour le pape François, qui a évoqué dimanche le "génocide" des Arméniens, à l'occasion d'une messe commémorant le 100e anniversaire du massacre de ce peuple par les Turcs. D’après "La Croix", le souverain pontife a employé ce mot pour mieux évoquer "un autre génocide",  "bien actuel celui-là, qui se déroule sous nos yeux, de la Syrie au Soudan, du Kenya à l’Irak en passant par le Pakistan".

Ses propos ont eu pour effet de déclencher la colère d’Ankara, qui a rappelé son ambassadeur, d’après "le Figaro". Le quotidien évoque une "crise diplomatique" entre la Turquie et la Saint-Siège.

Pas de crise diplomatique, mais affaire embarrassante en vue, évoquée par "le Parisien", qui revient sur le refus du Vatican de valider la candidature du diplomate français, ouvertement homosexuel, désigné par Paris comme son nouvel ambassadeur au motif que celui-ci serait homosexuel. Une réaction étonnante, car le pape François s’est distingué jusqu’à présent par des déclarations "plutôt ouvertes à l’égard des homosexuels".

Il est aussi beaucoup question de la commande surprise que vient de passer l’Inde, à l’occasion de la visite la semaine dernière à Paris de Narandra Modi : 36 Rafale, pour 4 milliards d’euros. "Les Echos" évoquent un "succès" inattendu pour cet "avion maudit", jusque-là "symbole de l’échec d’une France arrogante". Le journal voit là la preuve que "poursuivre ses efforts n’est pas forcément la preuve d’un entêtement stérile. [...] La France, qui se perçoit comme une puissance industrielle déclinante, est bien un acteur de premier plan dans un secteur stratégique et en forte croissance, l’aéronautique", estime le quotidien économique. "Quand l’État et les entreprises unissent leurs forces, la France peut remporter bien des victoires".

L’autre bonne nouvelle, d’après "Libération", c’est que cette vente est un gros "ballon d’oxygène" pour le budget de la Défense, qui ne sera plus obligée d’acheter la totalité de la production de Rafale.

On termine avec un rapport de la Cour des comptes sur la gestion en France des demandeurs d’asile. "Le Figaro" s’est procuré le document, et dénonce dans la politique d’asile actuelle "une escroquerie qui coûte 2 milliards par an à la collectivité".

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.