Accéder au contenu principal

Les Shebab attaquent le ministère de l’Éducation à Mogadiscio

Les passants fuient après une attaque des Shebab à la voiture piégée contre le ministère de l'Éducation à Mogadiscio, mardi 14 avril 2015.
Les passants fuient après une attaque des Shebab à la voiture piégée contre le ministère de l'Éducation à Mogadiscio, mardi 14 avril 2015. Mohamed Abdiwhahab, AFP

Les Shebab ont lancé un assaut mardi contre le ministère de l'Éducation à Mogadiscio en Somalie, faisant au moins neuf morts. Ils ont fait exploser une voiture piégée avant de lancer un commando armé à l'intérieur du bâtiment.

Publicité

Les insurgés islamistes shebab ont attaqué mardi 14 avril le ministère de l'Éducation à Mogadiscio en Somalie, faisant exploser une voiture piégée et lançant un commando armé à l'intérieur. L’attaque a fait au moins neufs morts. "Un policier et huit civils ont été tués dans l'attaque, une douzaine d'autres personnes sont blessées dont un haut responsable du ministère de l'Éducation", a précisé Mohamed Dahir, un responsable de la police.

Les Shebab ont souvent adopté la tactique de l'attentat à la voiture piégée pour forcer l'accès à des bâtiments fortifiés, tandis que des hommes armés s'engouffrent ensuite dans la brèche. Cette fois, "une voiture chargée d'explosifs a enfoncé le portail et une fusillade a suivi à l'intérieur du ministère", a indiqué la source policière. Le ministère de l'Éducation somalien est situé dans le quartier dit "K5" de la capitale somalienne, un lieu qui a déjà été la cible d'attaques de ces islamistes liés à Al-Qaïda au cours des derniers mois.

Avant même la fin de l’assaut, le porte-parole des Shebab Abdulaziz Abu Musab a revendiqué l’attaque, prétendant que les militants en armes avaient "pris le contrôle" du ministère de l’Éducation, alors que des tirs étaient toujours entendus. Il a également affirmé que des hommes armés avaient pénétré à l'intérieur du ministère du Pétrole, dont le bâtiment est voisin, ce qui n'a pas été confirmé.

>> À lire sur France 24 : "Deux camps des Shebab en Somalie détruits par des raids aériens kényans"

Les Shebab essuient depuis août 2011 une série ininterrompue de revers militaires, perdant un à un leurs fiefs dans le centre et le sud du pays, mais ils multiplient depuis les actions de guérilla, notamment à Mogadiscio où ils visent régulièrement des sites officiels. Les insurgés ont notamment revendiqué l'attaque de l'université de Garissa, au Kenya, le 2 avril, où 148 personnes, en majorité des étudiants chrétiens, ont été massacrées.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.