Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Marion Maréchal-Le Pen, la fausse suivante"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, mardi, les critiques de la nouvelle loi sur le renseignement, des coupes dans le budget de la culture, l’irrésistible ascension de Marion Maréchal-Le Pen, et la candidature de Paris aux JO-2024.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse française, mardi 14 avril, la levée de boucliers suscitée par le projet de loi sur le renseignement, présenté lundi à l’Assemblée par Manuel Valls.

Ce texte est accusé de rendre possible une surveillance massive des citoyens, et d’attenter aux libertés individuelles. Sous le coup de l’émotion qui a suivi les attentats de Paris, "Valls s’est pris les pieds dans le tapis", estime "l’Opinion", qui précise qu’avec cette loi, les services de renseignement pourront imposer aux opérateurs "la mise en œuvre d'un dispositif destiné à détecter une menace terroriste" de façon automatisée.

Critiqué à gauche, ce texte est soutenu par l’opposition et par l’opinion. Ironisant sur la façon dont les pourfendeurs de cette loi "brandissent l’épouvantail orwellien de la surveillance de masse", "le Figaro" estime que "l’ombre jetée d’Edward Snowden [...] ne doit pas masquer les enjeux majeurs auxquels sont confrontés" les Français, qui épouseraient "sans état d’âme l’esprit" de ce texte.

Pour appuyer sa loi, rapporte "le Figaro", Valls a rappelé, hier, que la France fournit le plus gros contingent de jihadistes européens en Syrie et en Irak : 1 550, selon lui. Il a aussi annoncé que sept Français étaient morts en commettant des attentats-suicides.

Critique de l’action du gouvernement vis-à-vis de la culture, à lire cette fois dans "l’Humanité", qui a ouvert ses colonnes à Philippe Torreton. L’acteur dénonce  les coupes dans le budget – un "suicide". "Économiser sur la culture en période de crise est aussi suicidaire que d’économiser sur la poudre en temps de guerre".

"Guerre" au FN, la suite. Jean-Marie Le Pen ne se présentera pas aux régionales en Paca. Après son retrait forcé, c’est sa petite-fille, Marion Maréchal-Le Pen, qui y conduira la liste FN. Dans "le Figaro", la députée, adoubée à la fois par son grand-père et sa tante, affirme sa loyauté envers l’un et l’autre, et explique son silence par le fait de ne pas avoir voulu "participer à l’escalade des commentaires", jugée "nuisible à la concorde" du mouvement. Un silence médiatique, "doublé d’un  travail de persuasion en coulisse", d’après "le Figaro".

"Les Échos" voient en elle une "seconde dauphine" choisie par Le Pen père, qui aurait accepté de se retirer "sous couvert d’apaisement", mais aurait, en partant,  allumé une mèche dans le jeu de sa fille, Marine" - Marion Maréchal-Le Pen. 

Cette revue de presse française s'achève avec la candidature de Paris à l’organisation de Jeux olympiques de 2024. "Maintenant, il faut concrétiser", lance "le Parisien". Pour éviter de répéter le fiasco de la candidature aux JO-2012, le journal évoque la nécessité de ne pas faire preuve d'"arrogance".

Pour terminer, je vous propose de jeter un œil à "Libération", qui revient sur la mort de l’écrivain Gunter Grass, prix Nobel 1999, qui incarnait "une certaine idée de l’Allemagne", "une Allemagne décidée à tirer les leçons du passé pour l’exorciser".

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.