FOOTBALL

Ligue des champions : le PSG veut "rééditer son exploit" face au Barça

Les joueurs du PSG célèbrent leur victoire contre le FC Barcelone, le 30 septembre 2014.
Les joueurs du PSG célèbrent leur victoire contre le FC Barcelone, le 30 septembre 2014. Franck Fife, AFP

Pour la troisième fois de la saison, le Paris SG et le FC Barcelone s'affrontent en Ligue des champions. Comme en 2013, les deux équipes s'opposent en quart de finale. Malgré plusieurs absences, le PSG espère recréer la sensation.

Publicité

Les Parisiens et les Barcelonais sont désormais inséparables en Ligue des champions. Les deux équipes se rencontrent mercredi 15 avril pour la troisième fois cette saison. Sur la pelouse du Parc des Princes, les hommes de Laurent Blanc espèrent revivre la rencontre de phase de poules au cours de laquelle ils s’étaient imposés avec brio contre les ogres catalans (3-2), le 30 septembre dernier.

"On avait fait un grand match que ce soit individuellement ou collectivement. Il faudra rééditer cet exploit car c’est l’une des meilleures équipes européennes actuellement", a ainsi estimé l’entraîneur parisien en conférence de presse à la veille du quart de finale aller. "Il y a de bons enseignements à tirer de ce match parce qu’il y a eu une victoire au bout. On doit être une des seules équipes en Europe qui a marqué trois buts au Barça", a-t-il ajouté.

Resserrer et limiter les espaces

Du côté des joueurs, le souvenir de cette rencontre est aussi encore très vif. "On n’avait pas laissé de place aux attaquants. Il faut qu’on fasse pareil cette fois", a ainsi expliqué Maxwell tout en restant prudent. "On avait un très beau match, mais ils ont des attaquants tellement bons qu’ils ont juste besoin d’une opportunité pour marquer des buts", a-t-il rappelé.

Verrouiller le but parisien, la mission numéro un de ce quart de finale. Alors que le PSG avait été éliminé à ce stade de la compétition ces deux dernières saisons, après avoir encaissé des buts à domicile, Laurent Blanc a martelé que la défense serait la clé du match. "C'est l'objectif de toutes les équipes contre le Barça et à la fin, tu en prends toujours. À l'aller, on avait match en main et tout à coup ils font une action de PlayStation et marquent un but fantastique", a-t-il ainsi estimé. Et de poursuivre : "Il faudra être resserré et limiter les espaces. Quand ils arrivent à faire un exploit en dribblant un ou deux joueurs, au troisième ils n’y arriveront pas."

Messi est " inarrêtable"

Mais face à eux, les Parisiens vont croiser une nouvelle fois le chemin de la star Lionel Messi, auteur cette saison de 44 buts et 22 passes décisives. "Comme tous les amoureux du football, je pense qu’il fait partie des meilleurs joueurs du monde. C’est un garçon qui est inarrêtable quand il prend de la vitesse et quand il part en dribble. Tout le monde sait ce qu’il va faire, mais à la sortie c’est encore efficace", a ainsi reconnu Laurent Blanc. Selon Maxwell, qui a joué à ses côtés au FC Barcelone, Messi est d’autant plus dangereux qu’il est accompagné d’un talentueux duo : "C'est difficile de défendre sur Messi et on sait qu'il ne faut pas leur donner d'espaces, parce qu'il y a aussi Neymar, Suarez et les joueurs qui viennent du milieu. Donc il faudra bien défendre mais ne pas oublier non plus notre philosophie qui est de jouer."

Pour arriver à placer leur jeu, les Parisiens ne pourront pas compter sur des titulaires de taille. Zlatan Ibrahimovic, Marco Verratti, suspendus, ainsi que Thiago Motta, blessé, ne seront pas sur la pelouse parisienne. Ils devraient être remplacés par Edinson Cavani, Adrien Rabiot et Marquinhos. David Luiz, touché à la cuisse lors du classico contre Marseille, figure finalement dans les 19 joueurs retenus par Laurent Blanc.

Le Barça a faim

Malgré l’absence de ces pièces maîtresses du PSG, le FC Barcelone ne prend pas ce match à la légère. "Il est évident que Paris a des joueurs qui vont manquer, mais lors du match aller, ils n’avaient pas Ibrahimovic et ils nous ont quand même battus. Ce sont des joueurs importants pour eux, mais ils ont un gros effectif. Ce sera de toute façon un match compliqué", a ainsi déclaré l’entraîneur du Barça Luis Enrique en conférence de presse. Les Barcelonais seront aussi privés de leur latéral droit, le Brésilien Dani Alves, suspendu. "Dani est un joueur important pour nous, les minutes qu'il a jouées l'indiquent. Mais on a un effectif très bon et très large et les options que j'ai me donnent des garanties. Le profil de chaque joueur conditionne la configuration de l'équipe, mais j'ai confiance en chacun de mes joueurs", a toutefois minimisé le coach catalan.

Même si l’équipe a été accrochée ce week-end en championnat par le FC Séville (2-2), le Barça affiche une belle sérénité à l’image du gardien Marc-André ter Stegen. Selon lui, les Blaugranas ont déjà oublié la défaite de septembre dernier. "Tout ce qui s’est passé avant n’a pas d’importance, il faut voir devant, a-t-il insisté. Quand on joue des grands matches, on veut toujours gagner. Nous espérons aller jusqu’au bout en finale de la Ligue des champions et nous sommes aussi premiers en Liga. Vous pouvez voir en regardant nos matches que nous avons faim !"

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine