UKRAINE

Le journaliste pro-russe Oles Bouzina assassiné par balles à Kiev

Les policiers examinent le corps du journaliste Oles Bouzina, abattu à Kiev le 16 avril.
Les policiers examinent le corps du journaliste Oles Bouzina, abattu à Kiev le 16 avril. AFP

Après l'assassinat d'un ancien député pro-russe, c'est un journaliste ukrainien favorable à Vladimir Poutine qui a été tué, jeudi, à Kiev. Ses deux agresseurs n'ont pas été identifiés.

Publicité

Chaque journée en Ukraine prouve que le cessez-le-feu reste fragile. Un journaliste ukrainien connu pour ses opinions pro-russes a été abattu, jeudi 16 avril, en début d'après-midi à Kiev par deux hommes cagoulés, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

L'assassinat d'Oles Bouzina, qui était âgé de 45 ans, survient moins de 24 heures après la mort d'un ancien député partisan de l'ex-président Viktor Ianoukovitch, retrouvé tué par balles mercredi soir à Kiev.

>> À voir sur France 24 : "Vidéo : À Sloviansk, un an après le début de la guerre, le retour des pro-russes redouté"

Oles Bouzina, qui avait vainement brigué l'an passé un siège au Parlement sous l'étiquette du Bloc russe, publiait des tribunes dans le quotidien "Sevodnya", propriétaire de l'homme d'affaires le plus riche du pays, Rinat Akhmetov. Il a été tué par balles vers 13 h 30 dans la capitale ukrainienne. Ses deux agresseurs n'ont pas été identifiés.

"Assassinats de témoins du dossier anti-Maïdan"

Mercredi soir, c'est l'ancien député Oleg Kalachnikov qui était tombé sous les balles. Âgé de 52 ans, cet ancien élu du Parti des régions avait une solide connaissance des groupes opposés au mouvement pro-européen de "Maïdan" qui a emporté Ianoukovitch en février 2014.

"Il semble que les assassinats de témoins du dossier anti-Maïdan continuent", a commenté sur Facebook Anton Guerachtchenko, conseiller du ministère de l'Intérieur auprès du président Petro Porochenko.

À Moscou, Vladimir Poutine a réagi à l'assassinat du journaliste de "Sevodnya". "Ce n'est pas le premier assassinat politique", a-t-il dit lors de son apparition annuelle à une émission de questions-réponses avec les téléspectateurs. "L'Ukraine, a-t-il ajouté, doit faire face à toute une série de meurtres de ce type."

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine