Dans la presse

"La Méditerranée, route la plus mortelle du monde"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 16 avril, la noyade de 400 clandestins en Méditerranée, ce week-end, le bras de fer entre l’UE et Google, les réformes du gouvernement, et l’équipe somalienne de bandy en Suède.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse française, jeudi matin, le sort des migrants venus tenter leur chance en Europe. Ce week-end, 400 d’entre eux sont morts noyés en tentant de traverser la Méditerranée.

Pour "La Croix", parti à la rencontre d’exilés à Calais, ce nouveau naufrage vient souligner l’impuissance de l’Europe face à l’afflux de clandestins. Rappelant que la Méditerranée est devenue "la route la plus mortelle du monde", le journal constate que "la peur de la mort ne dissuade pas ceux qui fuient". "La Croix" juge "regrettable" de voir l’Italie assumer presque seule l’essentiel des missions de sauvetage. "L’Europe n’est pas à la hauteur du défi humanitaire qui se pose".

Parmi les 6 500 migrants débarqués dimanche et lundi sur les côtes italiennes, certains ont témoigné de la violence des passeurs. "Le Monde" rapporte le témoignage de Brahane, un jeune Africain de 17  ans, sauvé au large de la Sicile. "Nous avons passé quatre mois dans une sardinerie près de Tripoli. On était un millier. Si on parlait, on nous battait. Ce que [les passeurs] voulaient, c'était nous soutirer de l'argent. Ils nous forçaient à appeler notre famille, à leur dire qu'on était en train de mourir. Pendant ce temps-là, ils nous frappaient pour que nos parents entendent nos hurlements".

>> À voir sur France 24 - Immigration clandestine : l'Europe désemparée ?

L’Union européenne a publié mercredi l’acte d’accusation adressé à Google. Bruxelles accuse le moteur de recherche d’abus de position dominante. La sanction pourrait atteindre les 6 milliards de dollars. "Les Échos" racontent les coulisses d’une "guerre d’usure" qui a duré cinq ans, le temps de l’enquête de la Commission européenne.

L’UE attend aussi des engagements fermes de la part de Paris, en matière de réformes. "Si le projet de réformes du gouvernement est jugé insuffisant, la Commission pourrait faire voter une pénalité allant jusqu’à 4 milliards d’euros", prévient "le Figaro".

D’après "l’Opinion", François Hollande envisagerait de consulter les Français sur le fonctionnement des institutions l’année prochaine. Le journal évoque "la tentation du référendum" du chef de l’État, qui pourrait tenter de "rebattre le jeu politique, juste avant la présidentielle de 2017".

L’une des questions est de savoir si ce référendum intéressera les Français. Rappelant les niveaux d’abstention élevés lors des derniers scrutins, et la proposition de Claude Bartolone de rendre le vote obligatoire, "Le Figaro estime que "si l’abstention est le baromètre" de  la désaffection des Français vis-à-vis de la politique, "ce n’est pas en cassant le baromètre qu’on réglera cette crise".

Pour terminer, je vous recommande de jeter un cil à une belle histoire trouvée dans "Libération". Des Somaliens récemment débarqués en Suède, qui n’avaient jamais vu de patinoire de leur vie, ont réussi à créer l’équipe nationale somalienne de bandy, l’ancêtre du hockey sur glace.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine