Accéder au contenu principal

100 millions d'euros pour la lutte contre le racisme et l'antisémitisme

Capture d'écran France 24

Dans un contexte de recrudescence des actes antimusulmans et antisémites, le Premier ministre Manuel Valls a dévoilé le plan de lutte du gouvernement contre le racisme et l'antisémitisme.

PUBLICITÉ

Sur fond d'explosion des actes de haine raciste, le Premier ministre Manuel Valls a présenté lors d'une visite à Créteil, dans le Val-de-Marne, un plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Cette ville avait été le théâtre d'une violente agression antisémite en décembre, lorsqu'un couple avait été séquestré à son domicile, la jeune femme violée et leur appartement cambriolé.

Ce plan, doté d'un budget de 100 millions d'euros sur trois ans, s'articule autour de quatre priorités : mobiliser la nation, sanctionner chaque acte raciste ou antisémite, protéger les utilisateurs d'Internet de la propagation de la haine et former des citoyens par la transmission, l'éducation et la culture.

"La passivité sur Internet, c'est fini", a notamment déclaré Manuel Valls. Le plan prévoit ainsi la mise en place d'une "unité de lutte contre la haine sur Internet" et va obliger les hébergeurs de contenu à "disposer d'une représentation juridique en France". Il comprend également une quarantaine d'autres mesures, en faisant du racisme et de l'antisémitisme une "circonstance aggravante" pour tous les crimes et délits, en intégrant la répression des discours de haine au droit pénal général et en donnant la possibilité d'actions de groupe contre les discriminations.

Comme l'a précisé Gilles Clavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, les 100 millions serviront par ailleurs à financer une "grande campagne de communication" mais aussi des actions locales. "Il y aura aussi 25 millions par an pour des politiques de lutte contre le racisme" dans le cadre de la politique de la Ville, a-t-il indiqué.

Le racisme augmente "de manière insupportable"

Au cours de son allocution, Manuel Valls a notamment insisté sur le fait que "le racisme, l'antisémitisme, la haine des musulmans, des étrangers, l'homophobie augmentent de manière insupportable dans notre pays". Alors que la France a été touchée en janvier dernier par des attentats meurtriers, il a assuré que "les Français juifs ne devaient plus avoir peur d'être juifs" et "les Français musulmans ne devaient plus avoir honte d'être musulmans". "Notre devoir, c'est d’éveiller, avec exigence mais bienveillance, toutes les consciences", a-t-il conclu.

Pour revivre ce direct sur votre smartphone ou votre tablette, cliquez ici.

Si le direct ne s'affiche pas, vous pouvez tenter d'actualiser la page en appuyant sur F5.

Live Blog En direct : le plan contre le racisme et l'antisémitisme

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.