TÉLÉCOMS

Les débordements homophobes de l’iPhone en Russie

L'assistant virtuel de l'iPhone, Siri, fournissait des réponses homophobes en russe.
L'assistant virtuel de l'iPhone, Siri, fournissait des réponses homophobes en russe. AFP

Apple a annoncé avoir "corrigé" les réponses que Siri, l’assistant virtuel de son iPhone, donnait en russe lorsqu'on lui parlait d’homosexualité. Il jugeait, ainsi, qu’être gay "était un sentiment négatif".

Publicité

Qu’est-ce qui est passé par les circuits électriques de Siri en Russie ? C’est ce qu’un utilisateur russe de l’iPhone s’est demandé en découvrant que l’assistant personnel virtuel de son smartphone avait… des tendances homophobes.

Il a posté sur YouTube, le 11 avril, une vidéo démontrant que le Siri russe pensait, entre autres, que l’homosexualité était "une émotion qui devait être négative". Sa démonstration filmée a, peu à peu, traversé les frontières jusqu’à éveiller la curiosité du monde anglo-saxon et même susciter une réaction d’Apple.

Pour une société de ce calibre, les débordements homophobes de Siri risquaient d’être dommageables en termes d’image. Surtout que Tim Cook, le PDG du groupe, a récemment rendu publique son homosexualité. L’emblématique patron n’a pas dû apprécier de découvrir que l’assistant virtuel de son smartphone star réponde, en russe, qu’il "allait faire comme si [il] n’avait pas entendu" lorsqu’on lui demandait "comment enregistrer un mariage gay". À plusieurs reprises, Siri presse même son interlocuteur d’"arrêter d’être aussi grossier" dès qu’il est question d’homosexualité.

Pour faire plaisir aux autorités russes ?

Les responsables de la marque à la pomme ont affirmé au "Guardian", jeudi 16 avril, que les réponses avaient été corrigées. Cette homophobie flagrante a ainsi disparu des réponses de Siri, a pu constater le quotidien britannique. Dorénavant, la voix féminine de l’assistant virtuel est beaucoup plus neutre. Elle conseille, par exemple, de consulter l’entrée Wikipedia sur l’homosexualité lorsqu’on lui demande, en russe, où se trouve le bar gay le plus proche.

Toutefois, Apple n’a pas expliqué comment Siri a pu devenir homophobe en apprenant le russe. Certains y ont vu la volonté du groupe américain de ne pas froisser le Kremlin. "Il y a des lois [adoptées en 2013] qui interdisent de faire de la propagande pro-gay en Russie", rappelle ainsi un utilisateur du célèbre site communautaire Reddit. "Ce texte interdit à quiconque de donner des informations sur l’homosexualité à des mineurs", précise, de son côté, la chaîne britannique BBC.

Mais le "Guardian" n’y croit pas. "La loi ne s’applique que sur le territoire russe, et, en l'occurrence, Siri donnait ses réponses homophobes dans n’importe quel pays à partir du moment où on l’utilisait en langue russe", souligne le journal britannique. À contrario, ce petit programme n’avait aucun problème à donner les bonnes adresses "gay-friendly" à Moscou si on les lui demandait en Anglais. Pour le "Guardian", si Apple avait vraiment voulu se plier aux lois russes, le groupe aurait lié ses réponses à la localisation et non pas à la langue.

L’autre hypothèse est celle d’un "bug". Il pourrait s’agir d’une mauvaise manipulation lors de la création de la version russe de Siri. En effet, un autre utilisateur de Reddit a ainsi noté que les réponses données par l’assistant virtuel sont les mêmes que pour n’importe quelle insulte. Ainsi, un développeur aurait pu mettre le terme "gay" dans la mauvaise catégorie. Reste alors à savoir s’il l’a fait exprès ou non...

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine