Accéder au contenu principal

En images : "l'Hermione" hisse les voiles, cap sur l'Amérique

"L'Hermione" au port de La Rochelle le 15 avril 2015
"L'Hermione" au port de La Rochelle le 15 avril 2015 Xavier Leoty / AFP

"L'Hermione", réplique de la frégate rendue célèbre par La Fayette dès 1780, lève les voiles samedi pour les États-Unis. De nombreuses festivités sont prévues pour l'occasion. Le navire est attendu le 5 juin sur les côtes américaines.

Publicité

Cap sur l’Amérique. "L'Hermione", réplique fidèle du navire de guerre qui emmena en 1780 La Fayette prêter main-forte aux insurgés américains contre l'Angleterre, s’apprête samedi à gonfler ses voiles pour rejoindre les côtes américaines, deux cent trente-cinq ans presque jour pour jour après l'original.

Dix-huit années auront été nécessaires pour construire ce trois-mâts de 65 mètres dont la coque mesure 44,20 mètres de long pour une largeur de 11,20 mètres.

Abondance d'événements festifs auxquels sont attendus des dizaines de milliers de visiteurs et un dispositif quasi militaire – avec notamment restrictions de la navigation et interdiction de survols de drônes –, encadreront le départ "de la frégate de la liberté".

François Hollande au départ

Le président François Hollande viendra souhaiter bon vent au trois mâts, au côté de la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, soutien de la première heure du projet "Hermione", sur son chantier dans la ville-arsenal de Rochefort (Charente-Maritime), lorsqu'elle présidait la région Poitou-Charentes.

Après une visite à quai de la frégate, au mouillage de l'Île d'Aix (à quelques kilomètres au sud de La Rochelle), vers 14h., le chef de l'État doit regagner la presqu'île de Fouras pour prononcer un discours en plein air vers 15h. Il remettra au commandant de "l'Hermione", Yann Cariou, un exemplaire de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, texte fondateur de la République française, à l'intention des hôtes américains.

Point d'orgue de cette longue journée de festivités populaires, un feu d'artifice sera tiré entre Port-des-Barques, Fouras et l'Île d'Aix au-dessus du Fort Vauban, une heure avant l'appareillage de la frégate.

La Marine nationale, partenaire du projet depuis l'origine, dont quatre de ses marins appartiennent à l'équipage, a voulu également marquer son engagement par la présence samedi de la frégate de lutte anti-sous-marine "Latouche-Tréville". Yann Cariou, commandant de "l'Hermione" du XXIe siècle, a lui-même servi dans ses rangs durant plus de trente ans.

La Marine entend ainsi rappeler sa "part déterminante" dans le "combat fondateur" que fut la guerre d'indépendance américaine (1775-1783) et sa "coopération" avec l'US Navy renforcée encore aujourd'hui "par des engagements conjoints", "comme actuellement dans le golfe arabo-persique", souligne-t-elle dans un communiqué.

 

Parade de l’Hermione le 4 juillet dans la baie de New York

Sauf vents contraires, son plan de navigation prévoit une première escale aux îles Canaries, puis un départ vers l'Amérique le 6 ou 9 mai, selon les conditions météo. "L'Hermione" fera ensuite cap sur Yorktown où elle accostera le 5 juin, pour la première de ses onze escales sur la côte est américaine, avant Baltimore, New York, Annapolis, Philadelphie, Newport, Boston, entre autres.

Apothéose des célébrations côté américain, des centaines de bateaux à voile ou à moteur escorteront "l'Hermione" dans la baie de New York, pour la grande parade du 4 juillet, jour de l'Indépendance, sous l'oeil de la statue de la Liberté.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.