IMMIGRATION CLANDESTINE

Naufrages en Méditerranée : l'Italie et Malte portent secours à deux bateaux

Des rescapés du naufrage secourus à Malte le 20 avril 2015.
Des rescapés du naufrage secourus à Malte le 20 avril 2015. Marina Militare, AFP

Après le naufrage en Méditerranée d’un bateau transportant plus de 700 migrants, les autorités maltaises et italiennes ont indiqué avoir secouru deux autres bateaux en détresse. Un sommet européen extraordinaire est prévu jeudi.

Publicité

Malte et l'Italie se sont portés au secours, lundi 20 avril, de deux bateaux de migrants en détresse en Méditerranée, a annoncé le président du Conseil italien, Matteo Renzi. L'un de ces navires est un canot gonflable qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres des côtes libyennes avec 100 à 150 personnes à bord, l'autre est une embarcation plus vaste avec environ 300 personnes à bord, a précisé le dirigeant italien.

Plus tôt dans la journée, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) avait indiqué avoir reçu un appel à l'aide d'une personne située sur cette dernière embarcation. "L'OIM à Rome vient de recevoir un appel demandant de l'aide d'un bateau dans les eaux internationales. La personne qui a appelé dit qu'il y a plus de 300 personnes sur son bateau et qu'il est en train de couler", a indiqué aux médias l'organisation internationale, basée à Genève. Cette même personne a fait savoir qu'il y avait au moins 20 morts.

L’Europe convoque un sommet extraordinaire

Ce drame survient alors que dans la nuit de samedi à dimanche, un chalutier a fait naufrage au large des côtes italiennes. Sept cents personnes sont portées disparues, mais des rescapés ont évoqué un nombre de passagers bien supérieur, pouvant aller jusqu'à 950. La semaine dernière, 41 migrants avaient péri dans un autre naufrage.

Un sommet européen extraordinaire sur le drame des migrants en Méditerranée a été convoqué jeudi à Bruxelles, a annoncé lundi le président du Conseil européen, Donald Tusk, sur Twitter. Une réunion avait été demandée dimanche par Matteo Renzi et soutenue par plusieurs de ses homologues.

Selon l’OIM, environ 1 500 migrants ont péri noyés en Méditerranée depuis le début de l'année, si l'on prend en compte le bilan de 700 morts dans le naufrage du week-end. Ce bilan devrait fortement s'alourdir avec la saison estivale, qui encourage les traversées.

En 2014, toujours selon l'organisation, environ 3 200 migrants sont morts en Méditerranée mais moins de 100 avant le mois de mai.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine