Dans la presse

Méditerranée : "Le cimetière marin"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, lundi 20 avril, la mort de 700 clandestins, ce week-end, après le naufrage de leur embarcation en Méditerranée. L’intervention de François Hollande sur Canal+. Et l’alliance Juppé/Fillon contre Sarkozy.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également sur votre PC en devenant fan sur Facebook...

À la une de la presse française, lundi matin, ce nouveau naufrage en Méditerranée. D’après les rares rescapés, 700 clandestins seraient morts dans la nuit de samedi à dimanche, lors du chavirement de leur embarcation.

Sept cents morts en une seule nuit, c’est "la pire hécatombe jamais vue en Méditerranée", selon l’ONU. Un naufrage qui porte à 1 650 le nombre de migrants disparus en Méditerranée depuis le début de cette année – la "mer morte", titre "Libération", qui s’alarme du sort qui attend les centaines de milliers de personnes qui tentent de fuir les crises au Moyen-Orient et en Afrique. "Il faut une Europe protectrice, pas une Europe forteresse", plaide "Libé", qui dénonce la "léthargie coupable" des gouvernements européens, invités à "mettre face à leurs responsabilités ceux qui ont initié les guerres du Moyen-Orient, les États-Unis au premier chef".

"La Croix" évoque "un drame sans fin", dont "l’Europe tarde à prendre la mesure". "Il devient insoutenable de voir que la plus grande puissance économique de la planète se montre si chiche dans la création d’un dispositif de surveillance et d’intervention maritimes d’envergure", écrit "La Croix", qui demande à "l’Union européenne d’agir, avec les pays arabes et l’ONU, pour stopper le chaos en Libye", par laquelle transitent plus de 90 % des migrants qui arrivent en Italie.

"Le Figaro" évoque la nécessité pour les Européens "d’obtenir un mandat de l’ONU pour aller faire la police devant les côtes libyennes, là où ils auraient le plus de chances de repousser les clandestins, d’arrêter les passeurs et de prévenir les tragédies". Le journal juge qu’"il [est] temps de revoir les règles d’asile et de circulation dans l’UE, afin d’apporter une réponse aux défis de l’immigration". Le site du "Point" suggère la mise en place d’un "blocus des côtes libyennes" – une proposition semblable à celle qu’a lancée la semaine dernière la Ligue du Nord, le parti d’extrême droite italien.

Il est aussi question de l’intervention télévisée de François Hollande sur Canal+, hier. Une intervention au cours de laquelle le président a annoncé que la prime d’activité serait étendue aux étudiants et aux apprentis. "Hollande s’attaque à la précarité des jeunes", titrent "Les Échos", qui estiment que  Hollande "n’a toujours pas donné d’identité propre à son quinquennat". "Le Figaro" relève que le président "s’est retrouvé muet", face à ses anciens électeurs, passés au Front national. "Pas un mot de compassion, pas l’amorce d’un mea culpa, pas l’esquisse d’une réflexion sur la progression du FN, tout juste comparé au "Parti communiste des années 1970"". "Rue89" y voit le signe d’un "désarroi intellectuel".

On termine avec la primaire de l’UMP, où Juppé et Fillon ne cachent pas leur proximité. Le journal "Sud Ouest" a évoqué l’existence d’un pacte entre les deux hommes pour battre Sarkozy entre les deux tours. "Que nenni", a démenti Fillon, selon "le Parisien". "L’Opinion" évoque une "hypothèse plausible, mais beaucoup trop prématurée".

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine