FOOTBALL FÉMININ

Coupe du monde féminine : pas de surprise dans la liste des Bleues

Le sélectionneur des Bleues a préféré choisir de suite les 23 joueuses qui se rendront au Canada pour disputer le Mondial.
Le sélectionneur des Bleues a préféré choisir de suite les 23 joueuses qui se rendront au Canada pour disputer le Mondial. Franck Fife, AFP

Le sélectionneur des Bleues, Philippe Bergerôo, a annoncé jeudi une liste de 23 joueuses pour le Mondial féminin 2015, complétée par sept réservistes. L'équipe de France féminine de football fera partie des favorites lors de cette compétition.

Publicité

L'engouement suscité par les Bleues a pu se vérifier, jeudi 23 avril, au siège de la Fédération française de football. Fait inhabituel, près d’une quarantaine de journalistes étaient présents pour écouter Philippe Bergerôo, le sélectionneur de l’équipe de France féminine de foot, dévoiler sa liste des joueuses retenues pour disputer la prochaine Coupe du monde au Canada (6 juin-5 juillet). "C’est vrai que je suis un peu surpris de voir autant de monde, a reconnu l’entraîneur des Bleues. Pour mon premier point presse il y a 18 mois, il y avait trois personnes. Les résultats ont fait qu’il y a aujourd’hui un peu plus de monde."

Cette liste de 23 joueuses appelées à faire le voyage outre-Atlantique, et de sept réservistes, ne comporte pourtant aucune surprise. Comme attendu, celle-ci est composée en grande majorité par des joueuses évoluant à l’Olympique lyonnais (10) ou au PSG (7), parmi lesquelles on retrouve les cadres de l’équipe comme la capitaine Wendie Renard, Laure Boulleau ou Camille Abily.

Philippe Bergerôo a expliqué qu’il avait construit son groupe en ayant en tête "la complémentarité entre les joueuses", "leur polyvalence", la nécessité de "doubler tous les postes" et, surtout, "l’état d’esprit" de chacune qui doit être tourné vers un même objectif, à savoir une place sur le podium synonyme de qualification olympique.

>> À voir sur France 24 : "Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ?"

"Je ne suis pas dans l’affectif, mon but est de faire jouer les meilleures et de penser à ce qu’il y a de mieux pour l’équipe de France, a-t-il affirmé. Cette liste est juste par rapport à ce que je vois sur le terrain depuis 18 mois."

Finalement, la seule incertitude majeure concernait l’éventuelle suspension de Laure Boulleau, qui était menacée par une procédure ouverte par l’Agence française de lutte contre le dopage pour trois manquements à ses obligations de localisation. Mais l’institution française avait levé le doute mercredi en annonçant la relaxe de la latérale gauche du PSG.

"Notre force, c’est l’envie de réussir"

"Le coach a fait en sorte de mettre les 30 meilleures joueuses, il a été clair là-dessus, a déclaré Gaëtane Thiney, présente jeudi au siège de la Fédération. Maintenant à nous d’avancer et d’aller le plus loin possible."

"Le rêve de toutes, c’est de gagner cette Coupe du monde, a ajouté Camille Abily, elle aussi présente lors de la conférence de presse. Après, on a vu au championnat d’Europe 2013 qu’on a été éliminées au tirs au but alors qu’on avait l’équipe pour aller au bout, donc c’est pour ça qu’on préfère avancer étape après étape."

Malgré la prudence affichée par le sélectionneur et les joueuses, la France fera bien partie des favorites de ce Mondial avec les États-Unis, l’Allemagne et le Japon. Et après deux compétitions mondiales (Coupe du monde 2011 et Jeux olympiques 2012) terminées à la quatrième place, les Bleues auront à cœur de finir dans le top 3.

"Notre force, c’est l’envie de réussir, a d’ailleurs estimé Philippe Bergerôo. Ce sont des filles qui ont toujours manqué le podium, donc elles sont super déterminées, d’autant plus que pour certaines, ce sera leur dernière chance."

L’expérience du sélectionneur, qui fut notamment l’un des adjoints d’Aimé Jacquet lors de la Coupe du monde masculine de 1998 remportée par la France, pourrait aider ce groupe à gravir enfin cette dernière marche.

La liste complète :

Gardiennes de but

Sarah Bouhaddi (Olympique Lyonnais), Céline Deville (FCF Juvisy), Méline Gérard (Olympique Lyonnais)

Défenseurs

Laure Boulleau (Paris SG), Annaïg Butel (FCF Juvisy), Sabrina Delannoy (Paris SG), Laura Georges (Paris SG), Jessica Houara d’Hommeaux (Paris SG), Amel Majri (Olympique Lyonnais), Griedge Mbock Bathy (En Avant Guingamp), Wendie Renard (Olympique Lyonnais)

Milieux de terrain

Camille Abily (Olympique Lyonnais), Élise Bussaglia (Olympique Lyonnais), Kenza Dali (Paris SG), Kheira Hamraoui (Paris SG), Amandine Henry (Olympique Lyonnais), Claire Lavogez (Montpellier HSC), Louisa Necib (Olympique Lyonnais), Élodie Thomis (Olympique Lyonnais)

Attaquantes

Marie-Laure Delie (Paris SG), Kadidiatou Diani (Juvisy FCF), Eugénie Le Sommer (Olympique Lyonnais), Gaëtane Thiney (FCF Juvisy)

Réservistes

Viviane Asseyi (Montpellier HSC), Charlotte Bilbault (ASJ Soyaux), Amandine Guérin (ASJ Soyaux), Aurélie Kaci (Paris SG), Clarisse Le Bihan (En Avant Guingamp), Julie Soyer (Juvisy FCF), Sandie Toletti (Montpellier HSC)

Les Bleues débuteront leur préparation lundi 11 mai à Clairefontaine, avant de s’envoler pour le Canada le 31 mai. Elles disputeront deux matches de préparation : vendredi 22 mai à Châteauroux (21 h) contre la Russie et jeudi 28 mai à Nancy (21 h) face à l’Écosse.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine