FOOTBALL

Le Real, le Barça, la Juve et le Bayern en demi-finales de la Ligue des champions

Cristiano Ronaldo félicite "Chicharito", auteur du but de la qualification du Real Madrid mercredi face à l'Atlético (1-0).
Cristiano Ronaldo félicite "Chicharito", auteur du but de la qualification du Real Madrid mercredi face à l'Atlético (1-0). Gérard Julien, AFP

La Juventus Turin et le Real Madrid ont rejoint mercredi soir le FC Barcelone et le Bayern Munich en demi-finales de la Ligue des champions, pour un dernier carré attendu et de très haut niveau.

Publicité

Juventus Turin, Real Madrid, FC Barcelone et Bayern Munich : voici sans surprise les quatre meilleures équipes européennes cette saison, qualifiées pour les demi-finales de la Ligue des champions. Au total, ce sont 21 Ligues des champions qui seront représentées avec ces quatre clubs !

Le tirage au sort des rencontres aura lieu dès vendredi à la mi-journée au siège de l'UEFA à Nyon, en Suisse. C’est un tirage intégral, c'est à dire sans tête de série, ni protection nationale. Les demies se dérouleront les 5 ou 6 mai pour les matches aller, les 12 ou 13 mai pour les retour, avant la finale de Berlin le 6 juin.

Malgré une très belle performance, Monaco est tombé sur une Juve intraitable et expérimentée (0-0 mercredi, victoire turinoise 1 à 0 à l'aller), avec un gardien imparable, Gianluigi Buffon. La Vieille Dame, deux Ligues des champions à son palmarès, aura des arguments à faire valoir pour la suite, comme sa légende, l'architecte Andrea Pirlo, et son tueur en attaque, Carlos Tevez.

Le Real au bout du suspense

Quant au Real Madrid, après le 0-0 de l'aller face à son grand rival de l'Atlético Madrid, il s’est imposé dans la douleur à Santiago Bernabeu (1-0). Le tenant du titre a buté durant près de trois heures sur un mur colchonero, mais les Merengues, qui ont terminé la partie en supériorité numérique après l’expulsion de Turan (76e), sont parvenus à puiser dans leurs ressources pour finalement forcer la décision. La délivrance est venue de Chicharito, titularisé en l'absence de Karim Benzema. Le Mexicain, en bon renard des surfaces, a poussé au fond des filets un ballon parfaitement remisé par Cristiano Ronaldo (88e).

Le Real, avec ses dix Ligues des champions, fait lui figure de monstre dans la compétition. Sa triplette offensive, la fameuse BBC (Benzema, Bale, Cristiano Ronaldo), fait rêver l'Europe du foot et effraie ses adversaires.

Le rouleau compresseur du Bayern

La veille, l’autre représentant espagnol, le FC Barcelone avait tranquillement validé sa qualification en s’imposant face à un PSG complètement dépassé (2-0, 1-3 à l’aller au Parc des Princes). Le Barça (quatre Ligues des champions) fait évidemment aussi partie des favoris. Le trident magique MSN (Messi, Suarez, Neymar) attire la lumière, mais d'autres joueurs sont étincelants. Andres Iniesta, en éliminant à lui seul trois joueurs du PSG dans une course folle pour servir Neymar, a prouvé qu'il avait encore de beaux restes.

Des joueurs de classe, il y en a aussi au Bayern Munich (cinq Ligues des champions). Et quand ils ne sont pas là, comme Franck Ribéry et Arjen Robben, actuellement convalescents, Pep Guardiola a suffisamment de ressources sur le banc pour écarteler son adversaire : Thiago Alcantara, Xabi Alonso, Thomas Müller ou encore Robert Lewandowski. Ce fut le cas mardi soir contre Porto, écrasé 6-1, douchant ainsi les espoirs de qualification des Dragons après leur victoire 3-1 à l’aller.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine