Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 24/04/2015

Première Guerre mondiale : la mémoire dans la pierre

© Capture d'écran France 24

En 1914, une ancienne carrière souterraine est réquisitionnée en Picardie par l'armée française. Des centaines de soldats y stationnent pendant près de quatre ans et y ont laissé des sculptures et des gravures. Un trésor rupestre désormais en danger avec l’érosion et les champignons. Notre reporter Julien Sauvaget vous fait découvrir, aux côtés de passionnés qui tentent de préserver ce lieu, ces œuvres inédites qui racontent l’horreur de la guerre mais surtout le quotidien de ces soldats.

Dans la région de Compiègne, la Première Guerre mondiale est gravée dans la pierre. En 1914, une ancienne carrière souterraine du nord de la France est réquisitionnée par l'armée française. Pendant quatre ans, les soldats y laisseront une trace indélibile, celle de leur quotidien, de leurs manques, de leur solitude et de leur mort.

Plus de cent ans après, seuls quelques initiés connaissent ce lieu, secret et interdit. L'historien Thierry Hardier parcourt inlassablement depuis plus de 20 ans ces anciennes carrières de la région. "Le front se fixe dans ce secteur à partir de la mi-septembre 1914. Cette carrière se retrouve à 250 mètres derrière la première ligne française." Chaque graffiti, chaque sculpture ou bas-relief exécuté par des poilus, rien ne lui échappe dans ces dédales obscurs. Jusqu’au dernier rempart face à l’ennemi allemand, réalisé par un combattant, sculpteur de métier : Jeanne d’Arc avec l’inscription "Ils ne passeront pas".

Mais avec l'érosion et les champignons, ces trésors rupestres, ultime trace laissée par les poilus, sont désormais en danger.

Un grand reportage signé Julien Sauvaget.
 

Par Julien SAUVAGET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/09/2018 Reporters

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

Alors que l’ONU a affirmé mercredi que la Colombie reste le principal producteur de cocaïne au monde avec des hausses record des plantations de coca, nos reporters se sont rendus...

En savoir plus

14/09/2018 Reporters

Les visages de la résistance à Boko Haram

Au Nigeria, alors que l'armée poursuit son offensive contre Boko Haram, nos reporters Catherine Norris-Trent et Jonathan Walsh se sont rendus dans le nord-est du pays, toujours...

En savoir plus

07/09/2018 Reporters

Vidéo : les scientifiques, nouveaux héros de la Corée du Nord

Alors que la Corée du Nord célèbre ses 70 ans, France 24 s'est rendu dans ce pays sous dictature. Les autorités de Pyongyang ont exceptionnellement permis à cette équipe de...

En savoir plus

31/08/2018 Reporters

Mexique, omerta sur les disparus

Au Mexique, depuis 2006 et le début de la guerre contre le narcotrafic, des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues. Les victimes ont-elles été tuées, livrées...

En savoir plus

03/08/2018 Reporters

Le Super Mama Djombo, bande-son de la Guinée-Bissau

La Guinée-Bissau, petit pays d'Afrique de l'Ouest, est avant tout connue pour les multiples coups d'État qui ont rythmé son histoire. Mais au sortir de l'indépendance, en 1974,...

En savoir plus