NÉPAL

Plus de 1 800 morts après un violent séisme au Népal

Des secouristes près des décombres de la tour Dharhara, à Katmandou, le 25 avril.
Des secouristes près des décombres de la tour Dharhara, à Katmandou, le 25 avril. Prakash Mathema, AFP

Un puissant séisme de magnitude 7,9 a secoué le Népal et sa capitale Katmandou, samedi. Un dernier bilan, encore provisoire, fourni par le gouvernement fait état de 1 805 morts. Plusieurs avalanches meurtrières ont été recensées dans l'Himalaya.

Publicité

Un très violent séisme a frappé, samedi 25 avril, le centre du Népal. Le bilan humain est lourd, il n'a cessé d'augmenter au cours de la journée. Dans la soirée de samedi, le gouvernement népalais a annoncé 1 805 morts. Les autorités ont prévenu que le bilan risque de s’alourdir, de nombreuses régions restant pour le moment inaccessibles.

Le tremblement de terre s'est produit à 06h11 GMT, à 77 km au nord-ouest de Katmandou, où plusieurs immeubles se sont effondrés et des maisons ont été réduites à l'état de ruines. Dans la capitale népalaise, une tour historique de neuf étages, Dharhara, s'est effondrée. Au moins 50 personnes se sont retrouvées coincées sous les décombres du monument construit au XIXe siècle, ont rapporté des médias locaux.

>> À voir sur France 24 : En images : les temples centenaires de Katmandou en ruines après le séisme

L’Institut américain de géophysique (USGS) a estimé la magnitude du séisme à 7,9 sur l'échelle de Richter. L'USGS a également déclaré que le foyer du séisme était situé à une profondeur de seulement deux kilomètres, ce qui a aggravé les conséquences.

it
"80 % des immeubles de Katmandou ont été touchés"

Avalanches dans l'Himalaya, secousses jusqu'à Delhi

Le camp de base de l'Everest, sur le versant népalais, a été en partie enseveli par une coulée de neige, ce qui a coûté la vie à au moins dix personnes, selon le ministère du Tourisme, qui avance un bilan provisoire. L'armée indiennne a de son côté annoncé qu'une équipe de sauveteurs avait retrouvé les corps de 18 personnes sur les pentes du Toit du monde.

Dans le nord de l'Inde, au moins 34 personnes ont été tuées par l'effondrement de leurs maisons dans les États de l'Uttar Pradesh et de Bihar. Le Bangladesh a également fait état d'une victime.

La secousse a également été ressentie à New Delhi et dans d'autres villes du nord de l'Inde. "Nous sommes à la recherche d'informations supplémentaires et nous nous efforçons d'entrer en contact avec les personnes affectées, que ce soit ici en Inde ou au Népal", a déclaré le Premier ministre indien, Narendra Modi, sur son compte Twitter.

L'aide internationale s'organise

Les États-Unis ont annoncé samedi l'envoi d'une équipe de secouristes au Népal en réponse à l’appel à l’aide internationale lancé par le gouvernement de Katmandou, ont annoncé les autorités américaines. L’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid) a, en outre, fait état sur Twitter du déblocage immédiat d’un million de dollars, une somme destinée à "répondre aux besoins urgents".

L’Inde, qui a aussi subi les effets du tremblement de terre, a de son côté annoncé l’envoi d’avions militaires avec du matériel médical et des équipes de sauveteurs à bord. Et la France a indiqué qu’elle se tenait prête à répondre aux demandes de secours et d’assistance que les autorités du Népal pourraient lui adresser.

Outre les 30 millions d’habitants du Népal, les autorités doivent gérer les quelque 300 000 touristes étrangers qui se trouvent actuellement dans le pays, dont environ 400 au camp de base du mont Everest.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine