Accéder au contenu principal

En images : avalanches meurtrières sur l'Everest après le séisme

Roberto Schmidt, AFP

Sur l'Everest, des avalanches, provoquées par le séisme qui a frappé samedi le Népal, ont fait pour l'heure 17 morts et 61 blessés. Il s'agit du bilan le plus meurtrier jamais enregistré sur les pentes de la montagne de l'Himalaya.

Publicité

Le séisme qui a frappé le Népal le 25 avril, l'un des plus meurtriers qu'ait connu le pays, a provoqué des avalanches sur les pentes de l'Everest, où une partie du camp de base a été enseveli. Dix-sept corps ont été retrouvés et 61 personnes ont été blessées sur le versant népalais de la montagne. Ce bilan, provisoire, est le plus élevé jamais enregistré sur les pentes du sommet du monde.

Quinze blessés graves ont pu être évacués à bord d'un avion qui a atterri à Katmandou, dimanche, et un hélicoptère a été envoyé sur zone pour venir en aide aux rescapés, ont indiqué les autorités. Les secours avaient auparavant pu transporter 22 blessés du camp de base à une altitude plus basse.

{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}
{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

Selon des responsables du ministère népalais du Tourisme, un millier de personnes, dont quelque 400 alpinistes étrangers qui voulaient profiter de la période climatique réputée favorable à l'ascension, étaient présents aux abords du camp de base au moment de la catastrophe.

John Reiter, un alpiniste américain, a déclaré à la chaîne de télévision américaine CNN que des dizaines de personnes étaient sérieusement blessées. "Les dernières 18 heures ont été rudes", a-t-il dit.

Des hélicoptères ont néanmoins réussi à atterrir sur le sommet himalayen, à la faveur d'une amélioration des conditions météorologiques, pour secourir des victimes, a rapporté une journaliste de l'AFP présente sur les lieux.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.