FRANCE

Chômage : le nombre de demandeurs d'emploi progresse de 0,4 % en mars

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a atteint en mars 2015 le nombre de 3 509 800 personnes.
Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a atteint en mars 2015 le nombre de 3 509 800 personnes. Philippe Huguen, AFP

Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a de nouveau progressé en France au mois de mars, selon les chiffres dévoilés lundi par le ministère du Travail. Les jeunes représentent la population la plus touchée.

Publicité

Une nouvelle hausse du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) de 0,4 % au mois de mars porte leur total à 3 509 800, selon les chiffres publiés par le ministère du Travail lundi 27 avril. Ces chiffres indiquent également que les jeunes sont particulièrement touchés par le chômage.

En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle emploi est en hausse de 0,5 %, soit 28 000 personnes, pour atteindre un total de 5 290 500 en métropole, et 5 590 600 en incluant les Départements d'outre-mer (DOM).

Il s'agit du deuxième mois de hausse consécutif après une légère baisse en janvier. En février, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A avait déjà augmenté de 0,4 %, soit 12 800 personnes en plus.

Sur un an à fin mars, la métropole compte 4,9 % de demandeurs d'emploi de catégorie A en plus, et 6,7 % en incluant les catégories B et C.

Lors d’un déplacement sur le thème, notamment, de l’apprentissage, à Alençon, dans l’Orne, François Hollande a réagi à ces chiffres. "Nous sommes confrontés à un chômage élevé, trop élevé", a-t-il dit.

Le chef de l'État a par ailleurs appelé à "créer toutes les conditions de l'activité et de la compétitivité. Mais également offrir toutes les conditions pour que la formation puisse correspondre aux emplois de demain [...] Et enfin faire en sorte que les jeunes ne se découragent pas. Parce que quand un pays n'est pas capable d'offrir à sa jeunesse un espoir, ce pays n'a pas d'avenir."

Les moins de 25 ans particulièrement affectés

Les chiffres de mars témoignent d’une hausse du nombre de demandeurs d’emploi particulièrement forte chez les moins de 25 ans en catégorie A (+1,0 %), alors que, principaux bénéficiaires des contrats aidés, ils sont moins affectés sur un an (+1,5 %).

Dans la même catégorie, le nombre d'inscrits de 25 à 49 ans a progressé de 0,3 % sur un mois (+4,4 % sur un an), et celui des 50 ans ou plus de 0,4 % (+8,6 % sur un an).

En catégories A, B et C, le nombre de chômeurs a augmenté en mars dans toutes les tranches d'âge : 0,6 % chez les moins de 25 ans (+3,7 % sur un an), 0,5 % chez les 25-49 ans (+6,5 % sur un an) et de 0,6 % pour les 50 ans et plus (+9,5 % sur un an).

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, continue d'augmenter, de 1,1 % en mars et 10,1 % sur un an.

Leur part dans le nombre total de demandeurs d'emploi inscrits est de 43,6 % (+0,2 point en un mois, +1,3 point sur un an).

L'ancienneté moyenne des inscriptions est en revanche en repli de six jours par rapport à février, à 539 jours.

Les entrées à Pôle emploi ont augmenté de 1,9 % en mars pour les catégories A, B et C et les sorties de 2,7 %.

Le nombre d'offres d'emploi collectées par Pôle emploi a quant à lui augmenté de 1,8 % en France métropolitaine après un recul de 5,6 % en février. Mais la plus forte hausse concerne les emplois temporaires (+4,8 %) alors que les offres pour les emplois durables ont restées quasi stables (+0,1 %).

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine