Accéder au contenu principal

Apple continue d'amasser les profits de sa poule aux œufs d'or, l'iPhone

Apple a vendu 61 millions d'iPhone sur les trois premiers mois de 2015
Apple a vendu 61 millions d'iPhone sur les trois premiers mois de 2015 AFP

Apple a fortement augmenté ses ventes d'iPhone par rapport à l'année dernière, essentiellement grâce au succès du smartphone en Chine. C'est devenu le deuxième marché après les États-Unis pour la marque à la pomme.

PUBLICITÉ

Le Vieux Continent va peut-être devenir de l'histoire ancienne pour Apple. La Chine a, pour la première fois, dépassé l'Europe pour se hisser au rang de deuxième marché pour la marque à la pomme. Seuls les Américains du Nord achètent encore davantage d'iPhone, d'iPad et de Mac, d'après les résultats financiers trimestriels publiés par Apple lundi 27 avril.

Le groupe californien a écoulé 61,2 millions d'iPhone dans le monde durant les trois premiers mois de l'année, ce qui représente une progression de 40 % par rapport à la même période l'an dernier. En Chine, la hausse est encore plus impressionnante, puisqu'elle atteint 71 %. Un succès qui tend à prouver que Tim Cook a eu raison de sortir un téléphone avec un grand écran en septembre 2014.

Les Mac en hausse aussi

L'iPad, l'autre produit star d'Apple, a connu un sort très différent. Ses ventes sont, en effet, en baisse de 22 % par rapport à l'an passé et la demande pour la tablette tactile ne progresse qu'en Chine et au Japon.

L'iPhone demeure donc, encore et toujours, le smartphone aux œufs d'or pour la marque à la pomme. Mais le groupe peut aussi s'appuyer sur une belle performace de ses nouveaux ordinateurs Mac, dont les ventes ont progressé de 10 %. Une hausse d'autant plus remarquable que le marché des PC est, lui, en chute de 7 % sur un an, rappelle le "Wall Street Journal".

Ces ventes ont permis à Apple de réaliser un chiffre d'affaires de 58 milliards de dollars et un profit net de 13,6 milliards de dollars en trois mois. Ainsi, le groupe peut mettre près de 20 milliards de dollars de côté dans son trésor de guerre, qui passe de 178 milliards de dollars, en décembre 2014, à 193 milliards de dollars aujourd'hui.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.