RUGBY

Rugby : des places gratuites pour la finale de la Coupe d'Europe à Londres

Le stade de Twickenham peut accueillir jusqu'à 82 000 supporters.
Le stade de Twickenham peut accueillir jusqu'à 82 000 supporters. AFP (archives)

Confrontées à la désaffection du public londonien pour la finale de la Coupe d'Europe de rugby à Twickenham - une affiche Toulon-Clermont 100 % française -, les instances ont été contraintes d'offrir des places aux supporters. Une première.

Publicité

Des places gratuites pour assister à la finale de la Coupe d’Europe de rugby ? Voici la solution de fortune à laquelle l'European Professionnal Club Rugby (EPCR) à été contrainte de recourir pour remplir le célèbre stade de Twickenham, à moins d'une semaine du coup d'envoi de la rencontre.

Mais pourquoi une telle désaffection du public londonien ? Tout simplement parce que la finale de la prestigieuse Champions Cup opposera, comme en 2013, deux clubs français : le RC Toulon et l'ASM Clermont Auvergne. Un duel hexagonal qui, s'il passionne au sud de la Manche, n'a pas déplacé les foules britanniques. Samedi, à peine 35 000 sièges avaient trouvé preneur sur les 82 000 que compte l'enceinte.

Le spectre de 2003

L'EPCR, souhaitant à tout prix éviter un camouflet, a donc décidé de proposer des places gratuites aux supporters : une offre mise en place entre dimanche après-midi et lundi midi qui a permis à des centaines de supporters d'acquérir deux précieux sésames pour la modique somme d'une livre (1,40 euros), soit le montant des frais de service prélevés par l'organisme de vente des billets.

Cette opération, qui est désormais terminée, portait sur des séries de billets dont les tarifs oscillaient initialement entre 53 et 110 euros. Elle devrait permettre à Twickenham d'accueillir finalement plus de 50 000 supporters. Un moindre mal qui permettra aux instances européennes du rugby d’éviter un échec comparable à celui de Lansdowne Road en 2003.

À l’époque, le stade dublinois avait été le théâtre d’une finale européenne entre Toulon et Perpignan. La rencontre s'était jouée devant moins de 30 000 spectateurs, sur les 49 000 que pouvait pourtant accueillir l’enceinte.

L'offre évoquée ci-dessus

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine