FRANCE

Népal : un avion de rescapés du séisme atterrit à Paris

Deux cent six rescapés du séisme au Népal sont arrivés à l'aéroport de Roissy jeudi.
Deux cent six rescapés du séisme au Népal sont arrivés à l'aéroport de Roissy jeudi. Kenzo Tribouillard, AFP

Plus de 200 rescapés du séisme au Népal, principalement des Français, sont arrivés jeudi à Roissy où ils ont été accueillis par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Ce dernier a annoncé la mort d’un troisième Français dans le drame.

Publicité

Deux-cent-six rescapés du séisme survenu le 25 avril au Népal, principalement des Français, sont arrivés jeudi 30 avril à Roissy où ils ont été accueillis par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

L'Airbus A350, affrété par les autorités françaises, s'est posé peu avant 05h45 avec à son bord 206 passagers, dont 12 enfants et 26 blessés, pour certains gravement. Quasiment tous sont français, à l'exception d'une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs, selon une source du Quai d'Orsay. M. Fabius a également mentionné la présence de ressortissants coréens à bord.

L'appareil, mis à disposition par Airbus, était arrivé à Katmandou mercredi matin avec 55 personnels de santé et humanitaires, ainsi que 25 tonnes de matériel (abris, médicaments, aide alimentaire).

Malgré la fatigue et l’émotion, certaines personnes ont accepté de parler aux journalistes à la descente de l’avion. "Dans le vieux Katmandou c'était l'hécatombe", a déclaré Nathalie Boileau, une Parisienne d'une quarantaine d'années. "Il y avait des morts et encore des morts. Dans ces moments-là, on a l'impression que sa vie est terminée, moi je suis sauve, j'ai eu beaucoup de chance, ma fille est vivante, mon compagnon aussi", a-t-elle raconté, tout en déplorant la lenteur et le manque d'organisation des secours.

Un deuxième avion dépêché par Paris, qui était immobilisé aux Émirats depuis mardi avec 20 tonnes de matériel, est finalement arrivé à 02h40 à Katmandou, selon M. Fabius, qui a dit espérer "un retour dans la journée" en France avec d'autres rescapés.

Un troisième avion, un avion-cargo celui-ci, devrait se rendre très prochainement au Népal pour partir dans les provinces et éventuellement rapatrier d’autres Français, a précisé Jonathan Walsh, envoyé spécial de France 24 à l’aéroport de Roissy.

Un troisième Français mort dans la catastrophe

Laurent Fabius a par ailleurs annoncé la mort d'un troisième Français dans la catastrophe.

Les autorités redoutaient depuis plusieurs jours la mort de ce ressortissant, "emporté par une avalanche", selon M. Fabius. Elle est désormais "avérée", a-t-il ajouté. "Le nombre des personnes qu'on a retrouvées augmente tous les jours, ça c'est une bonne chose, mais il y en a encore plus de 200 qu'on n'a pas retrouvé. Pour certaines d'entre elles on est très inquiets", a précisé le ministre.

Le petit aéroport de la capitale népalaise est engorgé par le trafic et l'afflux d'aide humanitaire.

Les Français rapatriés par des vols affrétés par les autorités sont considérés comme "les plus éprouvés" par la catastrophe et les "plus vulnérables (blessés, familles avec enfants)", selon le ministère des Affaires étrangères. Environ 400 Français en ont fait la demande, a indiqué mercredi à l'AFP l'ambassadrice de France au Népal, Martine Bassereau.

Selon un nouveau bilan communiqué jeudi par les autorités locales, 5 500 personnes sont mortes suite au tremblement de terre.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine