Accéder au contenu principal

Eurostar débarque à Lyon, Avignon et Marseille

Les trains Eurostar s'apprêtent à rallier directement le sud-est de la France, lors de l'inauguration de la nouvelle ligne à la gare de St Pancras à Londres, le 1er mai 2015
Les trains Eurostar s'apprêtent à rallier directement le sud-est de la France, lors de l'inauguration de la nouvelle ligne à la gare de St Pancras à Londres, le 1er mai 2015 Niklas Halle'n, AFP

À partir de vendredi, les voyageurs en partance de Marseille, Avignon et Lyon n’auront plus à changer de train à Paris pour se rendre dans la capitale britannique. Plus pratique, plus économique, mais plus long à l’aller.

Publicité

Finie la correspondance à Paris, entre Gare-de-Lyon et Gare-du-Nord, pour relier Londres aux villes du sud-est de la France. Eurostar inaugure, vendredi 1er mai, une ligne directe entre la capitale britannique et Lyon, Avignon et Marseille. Jusqu’ici, il fallait se rendre à Paris pour prendre l’Eurostar à la Gare-du-Nord.

"Ce nouveau service direct permet de rejoindre facilement Lyon Part-Dieu en 4h41, la gare d’Avignon TGV en 5h49 et la gare de Marseille-St-Charles en 6h27 depuis le centre de la capitale britannique", indique la compagnie ferroviaire dans un communiqué.

Dans l’autre sens, en revanche, le trajet n’est pas aussi rapide. Pour se rendre à Londres depuis le sud-est de la France, il faut en effet compter 7 h 50 au départ de Marseille, 5 h 47 au départ de Lyon et 6 h 14 au départ d’Avignon. Un allongement de parcours dû aux contrôles de sécurité et d’immigration. Afin de s’en acquitter, les passagers devront brièvement quitter leur train en gare de Lille Europe, "les gares de Marseille, Avignon et Lyon ne disposant pas des installations nécessaires", précise Eurostar.

Que cette nouvelle ligne leur offre un gain de temps ou pas, les voyageurs de ligne Marseille-Londres pourront en tous cas profiter de tarifs plus avantageux qu’auparavant. Sans carte de réduction, la capitale britannique est désormais accessible à partir de 123 euros, contre 146 euros minimum jusqu’alors.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.