Accéder au contenu principal

Plus de 2 000 soldats sénégalais pour prêter main forte à l'Arabie saoudite

Des soldats sénégalais à l'aéroport d'Abidjan, le 18 janvier 2002.
Des soldats sénégalais à l'aéroport d'Abidjan, le 18 janvier 2002. AFP

Le Sénégal s'apprête à envoyer 2 100 soldats rejoindre la coalition internationale formée par Riyad pour combattre les insurgés chiites et leurs alliés au Yémen.

Publicité

Le Sénégal se range derrière l’Arabie saoudite dans sa lutte contre les insurgés chiites au Yémen. Lundi 4 mai, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiayé, a annoncé l’envoi de 2 100 soldats en Arabie saoudite pour rejoindre la coalition internationale formée par le royaume wahhabite.

"La coalition internationale vise à protéger et à assurer la sécurité des lieux saints de l'islam à Médine et à La Mecque", a déclaré le chef de la diplomatie sénégalaise. "Le président [...] a décidé de répondre favorablement à la demande [de Riyad] en déployant un contingent de 2 100 hommes sur la terre sainte d'Arabie saoudite."

À son retour d'une visite à Riyad début avril, le président sénégalais Macky Sall avait déjà annoncé qu’il envisageait l'envoi d'une force au sein de cette coalition qui rassemblait déjà neuf pays arabes. Cette force reçoit par ailleurs une aide logistique des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France.

>> À lire sur France 24 : L'ONU craint un effondrement du Yémen "d'ici quelques jours"

Ce n’est pas la première fois que le Sénégal prête main forte au royaume : pendant la première guerre du Golfe contre l'Irak, Dakar avait envoyé des troupes dans le pays et 92 de ses soldats avaient trouvé la mort dans l'accident d'un avion de transport saoudien en 1991.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.