Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Desunion Jack"

France 24

Presse française, jeudi 7 mai 2015. Au menu de cette revue de presse, les législatives au Royaume-Uni. Un scrutin décisif pour l’Europe.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, les législatives au Royaume-Uni.
 
Plus de 45 millions de Britanniques sont appelés aux urnes aujourd’hui. 20 minutes évoque une «élection reine», au pays de sa Majesté, qui menace le Premier ministre sortant, le conservateur David Cameron.
 
«Un scrutin à hauts risques pour Cameron», confirme le Monde, qui rappelle qu’aucune majorité nette ne semble possible à l’issue du scrutin d’aujourd’hui, ce qui signifie que Cameron, s’il était élu, ou son principal rival, le travailliste Ed Miliband, sera probablement contraint de gouverner avec les petites formations.
 
«Entre Caron et Miliband», le match s’annonce «serré», selon le Parisien. Ed Miliband, 45 ans, est le fils d’une famille juive qui avait quitté la Belgique en 1940. David Cameron, 3 ans de plus, est quant à lui issu d’une famille aisée, descendant direct du roi Guillaume IV, passé par Eton et Oxford.
 
Malgré de bons résultats économiques, avec un chômage réduit de moitié en 5 ans, les conservateurs risquent de payer la très forte augmentation des inégalités au Royaume-Uni. La Croix, qui évoque des Britanniques «en plein doute», explique «ce paradoxe»: «l’économie britannique se porte plutôt bien, mais la société, elle, demeure en souffrance». «La tentation du repli est grande, non seulement vis-à-vis de l’Europe mais aussi vers une échelle infranationale». «Le royaume semble se désunir».
 
Même son de cloche du côté de Libération, qui parle d’une société «dynamique mais fracturée». «Cameron a été efficace mais injuste. Si, à l’inverse, la justice freine l’efficacité, la gauche a perdu d’avance». Dans le pays de Sa Majesté, 13 millions de personnes vivent actuellement sous le seuil de pauvreté. A l’autre bout de la chaîne alimentaire, constate Libération, sur les 1 000 personnes les plus riches du Royaume-Uni, 117 sont des milliardaires, soit plus par habitant que dans n’importe quel pays développé. Les plus pauvres, eux, deviennent de plus en plus pauvres. Les visites dans les banques alimentaires ont augmenté de 18% en 2014-2015, par rapport à l’année précédente.
 
Bouc-émissaire, entre autres, de cette explosion des inégalités: les immigrés et l’Europe. Le scrutin d’aujourd’hui est «décisif» pour l’avenir européen, d’après les Echos. En cas de succès, Cameron, s’est engagé à organiser un référendum en 2017 sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Son rival, Miliband, a dit exclure ce scénario, mais il devra faire face, s’il est élu, à une opposition très remontée contre Bruxelles. «L’Europe, plaident les Echos, a besoin du Royaume-Uni, car une sortie serait un encouragement à tous les mouvements politiques qui veulent la déconstruire, à (l’image) du Front national en France».
 
La défiance britannique, un défi de plus pour la construction européenne, alors que le continent s’apprête à commémorer la défaite du nazisme du 8 mai 1945, rappelle l’Humanité, qui plaide pour  la connaissance de cette période fondatrice de l’Europe.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.