Accéder au contenu principal

David Cameron s’entoure de fidèles pour son gouvernement

David Cameron pose avec les députés conservateurs élus lors du scrutin du week-end en Grande-Bretagne.
David Cameron pose avec les députés conservateurs élus lors du scrutin du week-end en Grande-Bretagne. Stefan Rousseau, AFP

Reconduit au pouvoir après la large victoire des conservateurs, David Cameron a continué lundi à dévoiler la composition du nouveau gouvernement britannique, en s’entourant de fidèles du parti conservateur.

Publicité

Le Premier ministre conservateur David Cameron, dont le parti a obtenu jeudi la majorité absolue à la Chambre des communes, s'est entouré de fidèles pour les chantiers qui l'attendent à la tête du gouvernement britannique.

Le Premier ministre britannique a notamment nommé lundi Greg Hands comme numéro deux du gouvernement, à la tête du Secrétariat du Trésor, qui sera chargé de mener la politique de réduction des déficits budgétaires.

Greg Hands aura la lourde tâche de ramener le déficit budgétaire à environ 5 % du produit intérieur brut lors de son premier mandat de cinq ans. David Cameron a en effet promis 30 milliards de livres (41,5 milliards d'euros) de baisse de dépenses au cours des deux prochaines années, dont 12 milliards prélevés sur le budget des prestations sociales, sans toutefois préciser davantage les modalités de cet effort.

Boris Johnson nommé "membre du cabinet politique"

Présents dans l’ancien gouvernement, les Libéraux-Démocrates Ed Davey et Vince Cable sont remplacés par deux figures montantes chez les Tories, respectivement Amber Rudd, au poste de l'Énergie et Sajid Javid à celui des Entreprises. Les deux nouveaux ministres sont tous deux issus du secteur bancaire.

Amber Rudd, qui était depuis 2014 secrétaire d'État chargée des questions liées à l'Énergie et au Climat, devra notamment trancher le débat sur l'exploitation du gaz de schiste en Grande-Bretagne. Quant à Sajid Javid, ministre de la Culture du gouvernement sortant, il est annoncé comme un futur dirigeant du parti conservateur.

Le maire de Londres Boris Johnson, un temps pressenti à la tête d'un ministère, fera bien partie du gouvernement mais en tant que membre du cabinet politique du Premier ministre. "Comme promis, [Boris Johnson] consacrera son attention à la dernière année de son mandat en tant que maire de Londres", a précisé David Cameron sur Twitter.

Des ténors pour renégocier avec Bruxelles

Dès vendredi, les ministres de l'Intérieur, Theresa May, de la Défense, Michael Fallon, des Finances, George Osborne, et des Affaires étrangères, Philip Hammond avaient été confirmés à leur poste. Les deux derniers doivent mener les discussions pour renégocier les relations avec Bruxelles, qui font craindre un "Brexit" - une sortie de l'UE.

David Cameron a affirmé lundi avoir "un mandat fort" de la part des électeurs britanniques pour restreindre le pouvoir d’ingérence de l’Union Européenne en Grande-Bretagne. Le Premier ministre se dit pour autant favorable au maintien de son pays dans l'UE, mais à condition d'obtenir de Bruxelles des concessions.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.