Accéder au contenu principal

Les 5 choses futiles à savoir sur Cannes 2015

Le 68e Festival de Cannes se déroulera du 13 au 24 mai.
Le 68e Festival de Cannes se déroulera du 13 au 24 mai. Yves Herman, AFP

Stars, fêtes, polémiques... À la veille de l’ouverture du Festival de Cannes, France 24 fait le point sur les informations à connaître avant de suivre la 68e édition du "plus grand événement culturel au monde".

Publicité

- Quelle sera LA polémique du Festival ?

Les polémiques, c’est un peu comme Marion Cotillard : Cannes ne peut pas s’en passer. Controverses, scandales, esclandres et tollés font partie du folklore cannois. La première, cette année, concerne le film de clôture. Plusieurs internautes n’ont pas manqué, en effet, de signaler que le documentaire écologiste de Luc Jacquet est une co-production de Kering, l’un des importants sponsors du Festival.

D’un point de vue purement cinématographique, on peut s’attendre à ce que "Love", du sulfureux Gaspar Noé, présenté comme un "drame érotique", heurte quelques sensibilités. "Le Fils de Saul" du Hongrois Laszlo Nemes, dont l’ambition assumée est de "renouveler le regard sur la Shoah", risque lui aussi de susciter des débats enflammés.

L'esprit d'Amy Winehouse planera sur la Croisette. Présenté hors compétition, le documentaire d'Asif Kapadia consacré à la défunte chanteuse britannique n'a pas été approuvé par sa famille.
L'esprit d'Amy Winehouse planera sur la Croisette. Présenté hors compétition, le documentaire d'Asif Kapadia consacré à la défunte chanteuse britannique n'a pas été approuvé par sa famille. Prokino

Quant au documentaire d'Asif Kapadia consacré à la regrettée Amy Winehouse, il fait déjà parler de lui. La famille de la diva soul britannique juge le film "trompeur". "Amy aurait été furieuse. Ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu", a déploré le père de la chanteuse au quotidien "The Sun".

Enfin, nous ne sommes pas à l’abri de quelques déclarations fracassantes durant la quinzaine. Après Lars Von Trier et Hitler, François Ozon et la prostitution féminine, quelle personnalité agitera la Croisette avec une retentissante sortie ? Il se dit que les bookmakers ont déjà mis leur billet sur Gérard Depardieu, à l’affiche de "Valley of Love". Le pari n’est pas forcément risqué.

- Qui verra-t-on sur le tapis rouge ?

Les amateurs de glamour seront cette année encore à la fête. Parmi les stars attendues en bas des marches, citons, dans le désordre : Salma Hayek, Catherine Deneuve, Matthew McConaughey, Vincent Lindon, Benoît Magimel, Vincent Cassel, Rachel Weisz, Marion Cotillard, Michael Fassbender, Colin Farrell, Gérard Depardieu, Isabelle Huppert, Jesse Eisenberg, Michael Caine, Harvey Keitel, Joachin Phoenix, Emma Stone…

>> À voir en images : "Cannes, les performances à suivre"

Aussi fourni soit-il, le casting 2015 ne sied pas forcément aux photographes accrédités. "Trop de Français et trop d’hommes", juge l’un d’entre eux, sous couvert d’anonymat. Pas assez de femmes à Cannes ? Encore un vieux marronnier du Festival.

Emma Stone et Joaquin Phoenix dans "L'Homme irrationnel", le dernier film de Woody Allen qui sera présenté hors compétition.
Emma Stone et Joaquin Phoenix dans "L'Homme irrationnel", le dernier film de Woody Allen qui sera présenté hors compétition. Sony Pictures Classics

- Les selfies, c’est fini ?

Ils sont affreux, sales et méchants. Les selfies seront désormais interdits sur le tapis rouge. C’est Pierre Lescure, le nouveau président, qui l’a officiellement annoncé. Il faut dire que la pratique, de plus en plus répandue sur la Croisette, occasionnait, en bas des marches, de bouchons du plus mauvais effet.

>> À lire sur France 24 : "Les 5 choses essentielles à savoir sur Cannes 2015"

Qu’ils se rassurent, les autoportraitistes compulsifs auront tout le loisir de se faire photographier lors des contrôles de sécurité, que l’on annonce nombreux. Quatre mois après les attaques meurtrières contre "Charlie Hebdo" et le supermarché casher, le Festival de Cannes sera effectivement soumis à un dispositif sécuritaire accru. Bien qu’il ne fasse pas l’objet de menace identifiée, l’événement peut constituer une cible de choix, selon le préfet des Alpes-Maritimes. Des bouchons sont donc à prévoir à l’entrée du Palais des Festivals. Avec ou sans selfies.

- Où faire la fête après le spectacle ?

À Cannes, courir le carton d’invitation constitue un job à plein temps. Aussi est-il préférable de bien cibler le lieu de ses rendez-vous nocturnes. Sur la plage, les établissements éphémères au nom de soda à la quinine, de capsules de café ou d’esquimaux au chocolat affichent une énorme cote auprès des festivaliers toujours prompts à se déhancher sur la musique des DJ les plus en vue du moment.

Gérard Depardieu à l'issue de la projection "sauvage" de "Welcome to New York" lors du Festival de Cannes 2014.
Gérard Depardieu à l'issue de la projection "sauvage" de "Welcome to New York" lors du Festival de Cannes 2014. Bertrand Langlois, AFP


Les indécrottables Parisiens, qui auront déjà le mal du pays, se dirigeront vers les très sélectes enseignes de la capitale, comme Le Baron ou le Silencio, qui se délocalisent sur la Croisette le temps du Festival. L’occasion de retrouver les piliers des nuits parisiennes, mais avec des lunettes de soleil.

Les fêtes les plus courues restent celles organisées pour la promotion des films. Mais là encore, il ne faut pas se tromper de cible. La soirée du long-métrage sur l’exil rural en Géorgie aura, en termes de réjouissances, moins d’attrait que le banquet d’une production américaine avec-plein-de-stars-dedans.

Si le film est précédé d’une sulfureuse réputation, c’est le jackpot assuré. L’an passé, la soirée "Welcome to New York", le film d’Abel Ferrara sur DSK, avait créé l’événement. Cette année, il y a fort à parier que les agapes de l’idylle érotico-amoureuse "Love" de Gaspard Noé attireront du monde. Sûrement davantage, par exemple, que "Chronic", le drame mexicain mettant en scène des malades en phase terminale.

- Qui aura la Palme d’or ?

Avant même d’avoir vu les 19 films en compétition, France 24 est en mesure de vous révéler le gagnant de la Palme d’or 2015. Suffit de jeter un œil attentif sur les lauréats précédents pour que se dessine le nom du prochain vainqueur. Au vu des statistiques donc, le film sacré sera américain, français ou italien (les trois nationalités ayant remporté le plus de Palmes dans l’histoire du Festival).

Qui succèdera au Turc Nuri Bilge Ceylan et son "Winter Sleep" ?
Qui succèdera au Turc Nuri Bilge Ceylan et son "Winter Sleep" ? AFP

Sa durée dépassera les deux heures (les deux dernières Palmes, "La Vie d’Adèle" et "Winter Sleep", duraient plus de trois heures). Il y sera question d’amour, de déchirements et de règlements de comptes familiaux. Après examen approfondi, il semblerait donc que "Mon Roi" réponde à tous ces critères. Le drame de la Française Maïwenn retrace durant 2h10 l’histoire d’amour "passionnelle et destructrice" entre Emmanuelle Bercot et Vincent Cassel. Rendez-vous le 24 mai, jour de l’annonce du palmarès.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.