Accéder au contenu principal

Les blogueurs athées, cibles des islamistes au Bangladesh

Des policiers du Bangladesh effectuent des recherches, le 27 février 2015 à Dhaka, sur le lieu où a été retrouvé le corps du blogueur Avijit Roy.
Des policiers du Bangladesh effectuent des recherches, le 27 février 2015 à Dhaka, sur le lieu où a été retrouvé le corps du blogueur Avijit Roy. Munir uz Zaman, AFP

Un blogueur engagé contre l'extrémisme religieux a été assassiné à coups de machette, mardi, au Bangladesh. Avec le meurtre d'Ananta Bijoy Das, ils sont désormais trois à avoir été tués dans le pays en moins de trois mois.

Publicité

Un commando masqué armé de machettes a tué un blogueur athée, mardi 12 mai, dans le nord-est du Bangladesh, le troisième meurtre de ce type depuis février, a annoncé la police.

"Des agresseurs masqués ont tué à coups de machettes Ananta Bijoy Das à Sylhet vers 08 h 30 ce matin. Nous avons appris qu'il était écrivain", a dit un haut responsable de la police de la ville, Faisal Mahmud, à l'AFP.

Ananta Bijoy Das écrivait pour Mukto-Mona (Libre pensée), un site internet autrefois modéré par le blogueur américain d'origine bangladaise Avijit Roy, lui-même assassiné en février à Dacca, a précisé à l'AFP Imran Sarker, président de l'association des blogueurs du Bangladesh.

"Il avait reçu des menaces d'extrémistes pour ses écrits au cours des derniers mois. Il était sur leur liste de cibles", a dit Debasish Debu, un ami de Das, à l'AFP depuis Sylhet, faisant référence à une liste supposée de blogueurs athées menacés par des activistes islamistes.

Ce nouveau meurtre intervient une semaine après la revendication par Al-Qaïda sur le sous-continent indien (Aqis), entité d'Al-Qaïda dont la création avait été annoncée en septembre, du meurtre du blogueur américain Avijit Roy le 26 février. Ce dernier était un fervent promoteur de la laïcité dans ce pays où 90 % des 160 millions d'habitants sont musulmans. Un islamiste a été arrêté dans le cadre de cette enquête.

Un autre blogueur, Washiqur Rahman, a également été tué à coups de couteau en mars à Dacca et deux étudiants de madrasas ont été arrêtés.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.