Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : les signataires de l'accord de Genève appellent à l'unité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"W'ere in the Brexs*it"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

Afrique

Sahel : un chef d'Al-Mourabitoune prête allégeance à l’organisation de l’État islamique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/05/2015

L’ancien porte-parole du Mujao, Adnan Abou Walid Sahraoui, a prêté allégeance à l’EI, mercredi, au nom d'al-Mourabitoune, le groupe formé avec l'ex-chef d’AQMI, Mokhtar Belmokhtar. Ce dernier a néanmoins démenti vendredi.

Adnan Abou Walid Sahraoui, un des chefs du groupe jihadiste al-Mourabitoune [né en 2013 de la fusion entre le Mujao et "les signataires par le sang", le groupe de Mokhtar Belmokhtar, ex-chef d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)], a annoncé mercredi 14 mai son allégeance à l'organisation de l’État islamique dans un enregistrement audio mis en ligne par l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar.

"Le mouvement Al-Mourabitoune annonce son allégeance au calife des musulmans Abou Baqr al-Baghdadi, bannissant ainsi les divisions et les dissensions au sein de la Nation (communauté musulmane, NDLR)", a affirmé Sahraoui dans cet enregistrement écouté jeudi par un journaliste de l'AFP à Nouakchott.

L'EI, qui contrôle de larges pans de territoires en Irak et en Syrie, est devenue une franchise de choix dans le monde jihadiste, attirant des combattants de l'étranger et l'adhésion de groupes islamistes comme Boko Haram, actif au Nigeria et dans des pays voisins.

Mokhtar Belmokhtar n’a pas revendiqué son affiliation à l’EI

Seulement voilà, Sahraoui n’est pas le seul à diriger Al-Mourabitoune. Le groupe est né en 2013 de la fusion du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un des groupes jihadistes ayant contrôlé le nord du Mali pendant près d'un an entre 2012 et début 2013, et les "Signataires par le sang" de Mokhtar Belmokhtar - un ex-chef d'Aqmi.

Or Mokhtar Belmokhtar n’a lui jamais revendiqué son affiliation à l’EI. Il a même récusé, vendredi 15 mai, l'allégeance de son groupe à Daech et réaffirmé sa loyauté au chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, rapportent l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar et le site américain spécialisé SITE.

La déclaration de jeudi "ne respecte pas les conditions et règles de la Choura", organe central d'Al-Mourabitoune, et par conséquent, "n'engage pas" le groupe "qui reste fidèle à son allégeance à Ayman al-Zawahiri sur la voie du jihad", peut-on lire un communiqué.
 

Adnan Abou Walid Sahraoui s'est plusieurs fois exprimé au nom du Mujao mais aussi d'Al-Mourabitoune, notamment pour revendiquer des enlèvements, attaques ou attentats suicides dans la partie du nord du Mali qui s'étend sur trois régions administratives (Tombouctou, Gao et Kidal).

Al-Mourabitoune a ainsi revendiqué l'attentat contre des Occidentaux à Bamako, la capitale, le 7 mars 2015, attantat qui visait un bar très fréquenté par les locaux et les expatriés. Le bilan fut de cinq morts (trois Maliens, un Français et un Belge).

Avec AFP
 

Première publication : 14/05/2015

  • ANALYSE

    Les deux rives de la Méditerranée unies contre le terrorisme au Sahel

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Le groupe de Belmokhtar et le Mujao fusionnent et menacent la France

    En savoir plus

  • INFOGRAPHIE

    Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)