Accéder au contenu principal

Vidéo : au Népal, l'aide humanitaire internationale peine à s'organiser

Des tentes offertes par le gouvernement chinois afin de reloger les habitants à Katmandou.
Des tentes offertes par le gouvernement chinois afin de reloger les habitants à Katmandou. France 24

Depuis le second séisme, la crise humanitaire s’est encore aggravée au Népal. De nombreux habitants ont dû trouver refuge à Katmandou, dans des camps de fortune, parfois à des centaines de kilomètres de chez eux. Reportage.

PUBLICITÉ

Le Népal a connu, mardi 11 mai, un deuxième tremblement de terre de grande ampleur en moins de trois semaines. D’une magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter, le séisme a provoqué des glissements de terrain et l'effondrement de bâtiments déjà fragilisés par la très forte secousse du 25 avril, qui a tué plus de 8 000 personnes et détruit près de 500 000 logements.

À Katmandou, et dans tout le pays, entre ceux qui ont perdu leur maison et ceux qui craignent un nouveau séisme, souvent suivi de dizaines de répliques, de nombreux habitants ont décidé de s’installer à l’extérieur. Le gouvernement népalais, dépassé par l’ampleur de la crise, s’en remet à l’aide internationale fournie par les ONG ou des gouvernements étrangers.

"Nous pouvons survivre quelques jours, mais nous avons besoin d'un toit", témoigne un habitant au journaliste de France 24 Constantin Simon. Cet homme a parcouru plus de 100 kilomètres pour venir chercher de l'aide dans la capitale Katmandou et rapporter des tentes aux gens de son village. Cela illustre bien à quel point les besoins sont grands.

Les édifices gouvernementaux ayant été sévèrement endommagés par le dernier séisme, qui a fait au moins 65 morts au Népal, même les autorités ont dû se replier dans des abris de fortune dans la capitale népalaise. Rendant encore plus difficile la coordination de l'aide destinée aux zones les plus reculées.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.