Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Les marottes du prince Charles"

France 24

Presse internationale, jeudi 14 mai 2015. Au menu de cette revue de presse, le déraillement d’un train effectuant la liaison New York-Washington. Un accident dans lequel 7 personnes ont trouvé la mort. Les marottes du prince Charles et les méthodes d’exécution de Kim Jong-Un.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse aux Etats-Unis, où la vitesse excessive est mise en cause dans le déraillement d’un train, mardi, à Philadelphie. 7 personnes sont mortes et plus de 200 ont été blessées dans l’accident.
 
D’après The Wall Street Journal, les enquêteurs de l’agence fédérale d’enquête sur les accidents dans les transports, le train roulait à plus de 170 km/h en entrant dans une courbe, et a déraillé à 164 km/h après avoir amorcé son freinage. Or, rappelle The Washington Post, la vitesse est limitée à 80 km/h à cet endroit, et, avant ce virage, à 112 km/h. Le train roulait donc deux fois trop vite. The New York Times rappelle qu’il existe des technologies destinées à limiter la vitesse des trains, mais que la ligne sur laquelle circulait ce train n’en dispose pas. Cette ligne qui relie Washington et New York, est une ligne extrêmement fréquentée mais à l’infrastructure vieillissante. Le maire démocrate de New York Bill de Blasio et le maire républicain d’Oklahoma City Mick Cornett plaidaient hier dans The New York Times pour une hausse «significative» des investissements pour les infrastructures de transports. Ils ont toutefois peu de chances d’être entendus: la majorité républicaine au Congrès refuse toujours les hausses de crédits réclamées des mois par Barack Obama pour ces infrastructures, et propose même de réduire les subventions fédérales à Amtrak de 18% dans le budget 2016.
 
A la Une également ce matin, la publication, hier, au Royaume-Uni, sur ordre de la Cour suprême, de courriers envoyés par le prince Charles au gouvernement en 2004 et 2005. Ces 27 lettres dont The Guardian a finalement obtenu la publication après dix années de bataille judiciaire ont été surnommées le «courrier de l’araignée noire» à cause de l’écriture très épaisse, foncée et criblée de points d’exclamation, du prince de Galles. Elles montrent ses tentatives de faire pression sur l’exécutif, ce qui est en contradiction avec la neutralité que les Royals sont censés observer. Est-là «la face inacceptable de la monarchie?», demande The Independent, qui montre à la Une, pour illustrer cette épineuse question, des légines de Patagonie  - des poissons à dents dont la pêche illégale compromet la survie des albatros, et qui font partie des quelques espèces pour lesquelles le prince Charles, passionné d’environnement, a pris fait et cause, selon le journal. Qui évoque aussi l’extermination des blaireaux, la défense du bœuf britannique, ou encore l’architecture urbaine et le régime alimentaire des écoliers du sud-Gloucestershire. Des marottes pour le moins hétéroclites, qui amènent The Independent, à dénoncer l’idée «ridicule» que la monarchie britannique est «politiquement neutre». 
 
La presse internationale  revient également sur l’exécution, en Corée du nord, d’un haut dignitaire du régime, le mois dernier. D’après Newsweek, qui évoque des sources émanant des services de renseignement sud-coréens, Hyon Yong-Chol, le chef de l’Armée populaire, aurait été exécuté publiquement au canon anti-aérien pour avoir «exprimé son désaccord avec Kim Jong-Un », allant jusqu’à ignorer ses ordres et à s’assoupir lors d’un entraînement militaire dirigé par le leader nord-coréen. Le magazine américain affirme que 70 hauts responsables au total ont été tués pour avoir «manqué de respect» au patron de la Corée du nord. Des exécutions dont la cruauté frappe The Daily Beast, qui détaille les méthodes du régime pour se débarrasser de ses opposants éventuels. Le site américain précise toutefois que certains médias ont fait état d’informations sur des méthodes d’exécution qui se sont avérées fausses.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.