Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France 24 en Libye : les migrants débarqués du Nivin dans le port de Misrata

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Alain Juppé : "Les réformes de la fiscalité écologique sont nécessaires"

En savoir plus

LE DÉBAT

Affaire Carlos Ghosn : dérive solitaire ou lutte de pouvoir ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

RD Congo : coup d'envoi de la campagne à un mois de la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13-Novembre, jugé en appel

En savoir plus

FOCUS

Le chlordécone, poison pour les terres et les corps en Martinique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zahia Ziouani, la "maestra" pour qui rien n’est impossible

En savoir plus

L’invité du jour

Stéphane Bourgoin : "Les serial killers cherchent à devenir l’égal de Dieu"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Affaire Carlos Ghosn : quel avenir pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Le chef de l’organisation de l'État islamique refait surface avec un message audio

© Al-Furqan Media, AFP | Le chef de l’organisation de l’État islamique, al-Baghdadi, dans une vidéo de propagande diffusée le 5 juillet 2014.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/05/2015

L'organisation de l'État islamique a diffusé, jeudi, un enregistrement audio qu'elle attribue à son chef Abou Bakr al-Baghdadi. Le message fait taire les rumeurs sur sa sa mort supposée. Décryptage de son discours.

Le chef de l'organisation de l’État islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi fait de nouveau parler de lui après une longue période de silence. L’EI a diffusé, jeudi 14 mai, un enregistrement sonore, le premier depuis les récentes rumeurs qui donnaient leur chef grièvement blessé en Irak. Certains avaient même déclaré qu'il ne dirigeait plus l'EI.

Dans l'enregistrement posté sur divers sites islamistes, la voix qui lit le texte pendant une trentaine de minutes semble être la même que celle des précédents enregistrements audio du chef de l'EI, le dernier datant de novembre. Dans la bande audio, le calife appelle une nouvelle fois les musulmans à rejoindre la Syrie et l'Irak ou à prendre les armes dans leur pays d'origine.

Pour Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements jihadistes, il s’agit bien d’Abou Bakr al-Baghdadi mais la diffusion de ce message n’a pas été faite dans le but de rappeler qu’il était bien vivant. "Pour l’EI, l’homme n’est pas important, c’est l’idéologie qui prime. Un chef décédé sera de toute façon remplacé par un autre" explique-t-il.

Baghdadi attaque la monarchie saoudienne

"Beaucoup de sujets sont évoqués mais ce sont les régimes du Golfe, notamment la dynastie des Saoud qui sont la principale cible", explique sur Twitter Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes.

En effet, Abou Bakr al-Baghdadi s’en prend avec virulence aux dirigeants de l'Arabie saoudite, affirmant que "leur fin est proche". "Ils ont perdu leur légitimité", déclare le chef de l’EI, qui explique que les Américains ont remplacé les ex-partenaires saoudiens dans la région par les Iraniens et les Kurdes.

>> À lire sur France 24 : Sommet USA-Pays du Golfe : quatre dirigeants font faux bond à Obama

L’enregistrement audio du chef de l’EI coïncide avec le sommet des pays du Conseil de Coopération du Golfe à Washington, note Romain Caillet. Un sommet que le roi Salmane a boudé, inquiet du désengagement croissant de Washington dans la région et de l'éventualité que les accords en cours de finalisation avec l'Iran ne permettent à la République islamique de se doter de la bombe atomique. Un sentiment partagé par certains diplomates du Golfe, qui redoutent l'influence grandissante de la diplomatie iranienne dans la région.

L’EI discrédite l’engagement saoudien au Yémen

L'Arabie saoudite a lancé le 26 mars une campagne aérienne au Yémen avec l'appui d'alliés arabes contre les milices chiites houthies, appuyé par l’Iran, à majorité chiite. Un engagement critiqué par Baghdadi dans son message : "Quand ils ont vu que leurs maîtres, les croisés et les juifs, les remplaçaient par les Rafeda [terme péjoratif pour les chiites, NDLR], ils ont lancé leur prétendue guerre contre les Rafeda au Yémen", affirme le dirigeant de l'EI.

"Les opérations au Yémen sont leur dernier souffle" ajoute Baghdadi. "Ils affirment défendre les sunnites [...], ils mentent. C'est une tentative désespérée pour dissuader les musulmans de rejoindre l'État islamique", poursuit la voix.

À la fin de son message, Baghdadi salue les allégeances de plusieurs groupes islamistes affiliés à l'EI, bénissant ainsi Boko Haram au Nigeria, Ansar Beït al-Maqdess dans le Sinaï en Égypte et les ralliements dans le "Khorassan", sous-entendu la région à cheval sur l'Afghanistan et le Pakistan. Les responsables afghans font en effet état depuis quelques mois d'une progression de l'EI au sein des Taliban.

Si les messages audio d'Abou Bakr al-Baghdadi se multiplient depuis qu'il a proclamé un califat le 29 juin 2014, il n'est apparu que dans une seule vidéo après la prise de Mossoul par ses combattants à la même période. On le voyait alors prêcher dans une mosquée de la ville.

>> À lire sur France 24 : Yémen : la trêve humanitaire est entrée en vigueur

Avec AFP
 

Première publication : 15/05/2015

  • PROCHE-ORIENT

    Baghdadi vante l'expansion du "califat" dans le monde arabe

    En savoir plus

  • IRAK

    Des chefs de l'EI visés par une frappe aérienne en Irak, selon Bagdad

    En savoir plus

  • TERRORISME

    L’armée libanaise dit détenir une épouse et un fils d'Al-Baghdadi, leader de l’EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)