Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Pour la révision du procès Kerviel"

France 24
4 mn

Presse française, lundi 18 mai 2015. Au menu de cette revue de presse, les confessions de la commandante de police qui a dirigé l’enquête sur « l’affaire Kerviel », les tricheries d’Amazon, une semaine test pour le gouvernement, et le «oui» des protestants au mariage homosexuel.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française, avec ces révélations du site d’information Médiapart, qui affirme que la commandante de police chargée du «dossier Kerviel» a fait part de son sentiment d’avoir été «instrumentalisée» par la Société générale lors de ses enquêtes.
 
D’après Médiapart, cette fonctionnaire de police aurait fait cette «confession» dans le cadre de la plainte pour escroquerie au jugement déposée par l’ex-trader, condamné à trois ans de prison ferme et 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts pour «faux, usage de faux, abus de confiance, et introduction frauduleuse de données dans un système informatique». Selon cette chargée d’enquête à la brigade financière, «la hiérarchie de Jérôme Kerviel ne pouvait ignorer les positions prises» par celui-ci. Elle aurait affirmé que son travail d’investigation aurait été «influencé» par la banque. Médiapart dénonce l’«évidente» «instrumentalisation de l’enquête judiciaire par la Société générale, afin d’échapper à ses propres responsabilités». Et milite pour une révision du procès Kerviel.
 
D’après l’Humanité, Amazon aurait «triché» sur les accidents du travail au sein du groupe. Champion de ce qu’on appelle «l’optimisation fiscale», le numéro un des ventes en ligne serait aussi «régulièrement épinglé pour ses méthodes de management particulièrement inhumaines», selon l’Huma, qui affirme que le groupe «semble prêt à tout pour faire baisser les statistiques d’accidents du travail», notamment à rédiger une déclaration mensongère à la sécurité sociale, après qu’un salarié a fourni un certificat de son médecin constatant une maladie professionnelle.
 
C’est une semaine difficile qui s’annonce pour le gouvernement – une «semaine test», selon les Echos. Grève jeudi dans les hôpitaux, pour protester contre la remise en cause des 35 heures, et dès demain dans l’Education nationale, pour dire «non» à la réforme du collège. «Les profs s’en mêlent», titre Libération, qui raconte que les enseignants oscillent «entre méfiance et enthousiasme» à propos de la réforme défendue par Najat Vallaud-Belkacem. «Après un sérieux retard à l’allumage, l’exécutif tente de rectifier le tir et parie sur ne petite mobilisation des profs pour pouvoir maintenir son projet de réforme», explique l’Opinon, qui affirme que François Hollande a choisi de jouer «l’usure» pour faire passer le texte.
 
François Hollande et Manuel Valls qui «redoutent la sanction» des militants du PS, selon le Figaro. Les socialistes doivent se prononcer ce jeudi sur 4 motions différentes, en vue du congrès qui aura lieu en juin, à Poitiers. A priori la «mention A», de l’actuel Premier secrétaire du PS, Jean-Chrtistophe Cambadélis, qui a le soutien de l’Elysée, devrait l’emporter. Mais «le coeur de beaucoup de militants s’est arrêté en 2012», constate le Parisien, auquel certains d’entre eux ont confié leur désarroi, et leurs déception après 3 années de hollandisme.
 
On termine avec la décision des protestants de France d’autoriser la bénédiction des mariages homosexuels. «Les protestants pourront bénir les couples homosexuels», annonce la Croix, qui pose cette question: «Si les protestants le font, l’Église catholique devra-t-elle elle aussi le faire?».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.