ROLAND-GARROS 2015

Roland-Garros 2015 : même un Nadal en méforme "reste favori", selon Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga (à droite) estime que Rafael Nadal (à gauche) reste le favori de Roland-Garros 2015.
Jo-Wilfried Tsonga (à droite) estime que Rafael Nadal (à gauche) reste le favori de Roland-Garros 2015. Archive, AFP

À quatre jours du début de Roland-Garros, Jo-Wilfried Tsonga estime que Rafael Nadal reste le favori du tournoi, en dépit de son début de saison compliqué. L’Espagnol, qui s’est imposé neuf fois à Paris, pointe au septième rang à l’ATP.

Publicité

Depuis le début de la saison, c’est la question qui revient constamment : Rafael Nadal est-il toujours le grand favori de Roland-Garros 2015 ? Pour le Français Jo-Wilfried Tsonga, en dépit de résultats décevants sur terre battue et du haut niveau de Novak Djokovic, la réponse ne fait aucun doute. L’Espagnol, qui vise un dixième trophée à Paris, "reste le favori", a estimé mercredi l’ancien numéro un des Bleus.

"Cela fait plusieurs années que l'on dit que Nadal, c'est moins bien. Mais il a continué à gagner à Roland-Garros. Il reste quand même le favori pour ce tournoi", a assuré Tsonga.

"En dix ans, il n'a laissé qu'un titre, en 2009, à [Roger] Federer qui n'est pas non plus un petit joueur. Et il n'a perdu qu'un match ici à Roland-Garros", a souligné le Français, 15e mondial, en faisant référence à la défaite de l'Espagnol, la même année, en huitièmes de finale contre le Suédois Robin Söderling.

"Évidemment, il y a Djokovic qui est au top en ce moment. Il y aura certainement une grosse rivalité entre les deux durant la quinzaine", a toutefois nuancé le Manceau.

Un Nadal clairement sur le reculoir

Vainqueur des Internationaux de France de 2005 à 2008 puis de 2010 à 2014, Rafael Nadal se présente cette année à Roland-Garros avec bien moins de certitudes que par le passé.

Il pointe au 7e rang à l'ATP, son plus mauvais classement depuis dix ans. Le Majorquin, quatorze fois titré en Grand Chelem, n'avait encore jamais été classé au-delà de la cinquième place avant d'entamer son tournoi fétiche, qui se tient du 24 mai au 7 juin à la Porte d'Auteuil.

C'est également la toute première fois qu'il aborde Roland-Garros sans avoir remporté l'un des trois Masters 1000 disputés sur terre battue. Le numéro un mondial Novak Djokovic a gagné ceux de Monte-Carlo et Rome, alors qu'Andy Murray (numéro 3) s'est imposé à Madrid en dominant… Rafael Nadal en finale, devant son public.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine