Accéder au contenu principal
ROLAND-GARROS 2015

Roland-Garros 2015 : pour les Bleus, rarement la victoire n’a semblé aussi inaccessible

Gaël Monfils se présente à Paris avec un peu plus de certitudes que les autres Bleus engagés.
Gaël Monfils se présente à Paris avec un peu plus de certitudes que les autres Bleus engagés. Jean-Christophe Magnenet, AFP
4 mn

Si les années précédentes, l’espoir du clan français reposait au moins sur l’un de ses représentants, aucun Bleu en lice pour Roland-Garros 2015 ne semble capable de jouer la gagne. Chez les messieurs comme chez les dames, aucun leader ne se dégage.

Publicité

Alors que débutent dimanche les internationaux de France de tennis 2015, à Roland Garros (du 24 mai au 7 juin), les porte-étendards du tennis français ne se bousculent pas au portillon. Chez les dames comme chez les messieurs, c’est bien simple : seul Gaël Monfils est parvenu à se hisser dans le dernier carré d’un tournoi sur terre battue.

Le Francilien, 14e joueur mondial, s’est illustré au tournoi de Monte-Carlo, mi-avril, en écartant notamment Roger Federer puis Grigor Dimitrov, avant de céder en demi-finale face à Tomas Berdych. Un bilan toutefois fortement atténué par une défaite dès le deuxième tour du Masters 1000 de Madrid, début mai, face au spécialiste Marcel Granollers (56e joueur mondial).

Sur la terre battue de la Porte d’Auteuil, Monfils est potentiellement capable de tout, même si, cette année encore, il semble trop juste pour prétendre à un exploit majeur. Une impression renforcée par le début de saison du Serbe Novak Djokovic, qui semble intouchable depuis janvier.

Gasquet dans le doute, Simon sur le flanc

Derrière Monfils, difficile d'y voir clair. Richard Gasquet, tête de série 21, a montré de belles dispositions en remportant le tournoi d'Estoril au début du mois de mai. Un succès encourageant, mais qui ne s’est pas concrétisé à l’échelon supérieur. À Madrid, il a été sorti par Tomas Berdych dès le deuxième tour, après deux sets accrochés (7-6, 7-5). Le Bitterois, diminué par une hernie discale, devra prier pour que son dos tienne bon s’il souhaite s’inviter en deuxième semaine.

Si Gasquet peut encore croire en ses chances à Paris, Gilles Simon, numéro un français à l’ATP, a lui presque fait ses adieux à tout espoir de briller. Le treizième joueur mondial, déjà contraint à l’abandon au deuxième tour à Madrid, a déclaré forfait à Nice, mercredi 20 mai, à quatre jours du coup d’envoi du tournoi. Il pourrait renoncer à participer dans les heures à venir.

Enfin, Jo-Wilfried Tsonga, tête d’affiche du clan français durant de nombreuses années, est en plein doute en ce printemps 2015. Depuis son retour sur les courts fin mars, le Manceau peine à convaincre. À quelques jours du début de Roland-Garros, il n’est toujours pas parvenu à enchaîner plus de deux victoires consécutives. Difficile, avec de telles statistiques, de pouvoir envisager de bousculer les ténors de l’ATP.

Cornet et Garcia, têtes d’affiches françaises chez les dames

Chez les dames, la relève tarde également à pointer le bout de son nez. Caroline Garcia, qui continue son ascension dans le classement WTA, semble encore un peu tendre pour se frayer un chemin jusqu’au dernier carré de Roland-Garros. Mais nul doute qu’une belle performance sur l’ocre parisien lui permettrait de retrouver le top 30 mondial, et pourquoi pas dépasser son meilleur classement (25e au mois de mars).

Et si la belle surprise de cette quinzaine venait d’Alizée Cornet ? Pas impossible, car la numéro un française, 29 au classement WTA, a prouvé qu’elle était capable de battre les meilleures. À Rome, elle a dominé la deuxième joueuse mondiale Simona Halep en deux sets (7-6, 6-3), avant de sombrer au tour suivant face à l’Italienne Roberta Vinci. Et face à Angelique Kerber, au premier tour à Rome, en début de semaine, elle n’a pas su retrouver son niveau de jeu (6-2, 6-3). Preuve qu’à 25 ans, la Niçoise est plus que jamais capable du meilleur comme du pire. Reste à voir quel visage elle montrera à Paris.

Enfin, les supporters des Bleues garderont également un œil sur Kristina Mladenovic, qui était parvenue à atteindre les seizièmes de finale l’an passé.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.