Accéder au contenu principal
ROLAND-GARROS 2015

Bleus : à Roland-Garros, Garcia a sombré, Tsonga et Mahut ont assuré

Caroline Garcia a mené mais a finalement craqué au 1er tour de Roland-Garros
Caroline Garcia a mené mais a finalement craqué au 1er tour de Roland-Garros Pierre René-Worms
4 mn

Entame compliquée pour les Bleus à Roland-Garros, et notamment pour la numéro 2 française Caroline Garcia, balayée d'entrée par la Croate Vekic, 170e joueuse mondiale. Tsonga et Mahut, eux, ont validé leur billet pour le 2e tour.

Publicité

envoyé spécial de France 24 à Roland-Garros.

Depuis quelques années, les premières heures de Roland-Garros sont rarement des parties de plaisir pour le clan français. Cette édition 2015 n'a pas dérogé à la règle. Dès l'ouverture, à 11h, la toute jeune Fiona Ferro, 18 ans et 328e joueuse mondiale, n'a rien pu faire face à la Brésilienne Teliana Pereira (6-3, 6-2). Un échec attendu face à une joueuse du top 100, mais qui a pavé la voie à une désillusion cette fois bien plus cruelle.

En milieu d'après-midi, la numéro 2 française Caroline Garcia entrait sur le court central avec une belle carte à jouer face à la jeune Croate Donna Vekic. Mais face à une qualifiée, la 31e joueuse mondiale a tout simplement craqué après avoi remporté le premier set. Incapable de retrouver de l'allant malgré le soutien du public, Garcia a sombré et s'est finalement inclinée en trois manches (3-6, 6-3, 6-2).

Et il a finalement fallu attendre la toute fin de journée pour que les Bleues finissent par retrouver un peu le sourire, grâce à Océane Dodin, passée tout près de l'exploit face à la Japonaise Kurumi Nara (56e). La longiligne Française a remporté le premier set, avant de craquer en toute fin de seconde manche puis de perdre le fil d'une partie qu'elle aurait pu arracher (3-6, 7-5, 6-1).

Mahut surprenant, Tsonga rassurant

Chez les messieurs, en revanche, la journée a été plus convaincante. Sur les coups de 17h (locales), Nicolas Mahut a décroché son billet pour le 2e tour en trois manches, après avoir parfaitement maîtrisé le Belge Kimmer Coppejans, 112e à l'ATP (6-3, 6-4, 7-6). Une belle performance pour le Français, premier qualifié du clan, et qui pointe à un modeste 114e rang mondial.

Dans le même temps, Paul-Henri Mathieu, 33 ans, a fait honneur à sa longue carrière, même s'il n'a rien pu faire face au Japonais Kei Nishikori. Face au 5e joueur mondial, le Français a lutté et notamment failli accocher le tie break au deuxieme set, mais il s'est très logiquement incliné en trois manches (6-3, 7-5, 6-1).

Et c'est une tête d'affiche, Jo-Wilfried Tonga, qui s'est ensuite chargé de conclure la journée des Bleus. Sur un central qui s'est offert ses premières "olas" de la saison, le Manceau n'a laissé aucune chance au qualifié suédois Christian Lindell, balayé en trois petites manches (6-1, 6-2, 6-2). Un succès qui a permis de redorer quelque peu le bilan des Bleus sur cette première journée.

Pour retrouver tous les résultats du jour, cliquez ici.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.