Accéder au contenu principal

Daniel Cohn-Bendit a obtenu la nationalité française

Daniel Cohn-Bendit a déclaré, samedi 23 mai, avoir obtenu la nationalité française.
Daniel Cohn-Bendit a déclaré, samedi 23 mai, avoir obtenu la nationalité française. Pascal Guyot, AFP

L’ancien député européen écologiste, Daniel Cohn-Bendit, est devenu français à l’âge de 70 ans. Cet homme politique, né de parents allemands, avait été expulsé de France en 1968 en raison de son implication dans la contestation étudiante.

Publicité

À 70 ans, l'ancien eurodéputé écologiste Daniel Cohn-Bendit a obtenu la nationalité française. "Maintenant j'ai la double nationalité franco-allemande", s'est réjoui cet ex-leader du mouvement étudiant de mai 68, samedi 23 mai, par téléphone à l’AFP.

"En Allemagne j'étais le plus Français des Allemands, en France le plus Allemand des Français", avait-il estimé il y a quelques semaines, justifiant sa décision de devenir français. Cette binationalité "correspond bien à mon identité, à mon état d'esprit", avait-il ajouté.

Né en France de parents allemands ayant fui le régime nazi, Daniel Cohn-Bendit avait opté pour la nationalité allemande en 1959, après avoir été apatride pendant 14 ans, pour éviter le service militaire français.

Pas d'ambitions présidentielles

Désormais citoyen français, Daniel Cohn-Bendit pourrait théoriquement se porter candidat à la présidentielle de 2017. Toutefois, "Dany le rouge", comme il fut surnommé en raison de son engagement anarchiste, assure avoir fait cette demande à des fins personnelles et non politiques.

"Je sais que des tas de gens projettent une quelconque manœuvre politique, mais ce n'est pas du tout dans ma tête", a-t-il assuré. "Tous les candidats à la présidentielle peuvent dormir tranquille !" s'est-il amusé.

Le 21 mai 1968, "Dany le rouge" avait fait l'objet d'un arrêté d'expulsion du territoire français du ministre de l'Intérieur pour "trouble à l'ordre public" durant la contestation étudiante dont il était l'un des leaders emblématiques. Il avait ensuite été déclaré persona non grata en France durant 10 ans.

Ironie de l'histoire, vendredi, c'est le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve qui l'a appelé pour lui annoncer l'octroi de sa nationalité française.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.