Accéder au contenu principal

Irak : des dizaines de morts dans un attentat-suicide au nord-ouest de Bagdad

Archives, AFP

Un véhicule blindé piégé a été précipité contre une base de la police irakienne au nord-ouest de Bagdad, lundi. Le dernier bilan fait état d'au moins 37 morts. Des sources sécuritaires ont attribué l'attaque à l'organisation État islamique.

PUBLICITÉ

Au moins 37 personnes ont été tuées, lundi 1er juin, dans un attentat-suicide mené à l'aide d'un véhicule blindé piégé contre une base de la police au nord-ouest de Bagdad, ont rapporté des sources policières et médicales irakiennes. Selon des officiers, l'attaque a visé une base de la police située entre Samarra et le lac Tharthar.

Un médecin a fait état d'au moins 37 corps, "en majorité des policiers", transportés à l'hôpital de Samarra. Trente-trois autres personnes ont été blessées dans l'attaque, a-t-on appris de même source.

Des sources sécuritaires attribuent cet attentat à l'organisation de l'État islamique (EI) alors que, ces dernières semaines, les forces gouvernementales avaient multiplié les opérations dans cette zone pour couper les lignes d'approvisionnement du groupe terroriste vers la province d'Anbar.

>> À lire sur France 24 : "L'armée irakienne cherche à isoler l'EI avant de donner l'assaut à Ramadi"

L'attaque de ce lundi aurait été menée à l'aide d'un tank, ont rapporté des sources de sécurité. Les forces de sécurité ont réussi ces derniers jours, grâce à des systèmes de guidage antichars, à déjouer plusieurs attentats-suicides qui devaient être menés à l'aide de véhicules piégés.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.